Le Conseil Général des Hautes-Pyrénées a validé le principe d'une création d'une nouvelle ligne aérienne entre l'aéroport de Tarbes Lourdes et Madrid (Pyrénéesinfo, E.B.).

Le Conseil Général des Hautes-Pyrénées a validé le principe d’une création d’une nouvelle ligne aérienne entre l’aéroport de Tarbes Lourdes et Madrid (Pyrénéesinfo, E.B.).

Dès le 3 mai prochain, vous pourrez vous envoler vers Madrid (Espagne) depuis l’aéroport des Hautes-Pyrénées. Après avoir testé durant deux années un vol régulier (durant la période estivale) entre Tarbes et Barcelone via Vueling, le Conseil Général des Hautes-Pyrénées a décidé de stopper cette première expérience pour se tourner vers la capitale ibérique.

Opérée par Air Nostrum (une autre filiale d’Ibéria), le vol entre Tarbes Lourdes et Madrid aura lieu durant toute l’année, avec deux rotations par semaine (le mardi et le samedi). Une option qui permettra de favoriser autant les séjours d’une semaine ou d’un long week-end, tant pour les Bigourdans en Espagne que pour les Espagnols vers les sites touristiques des Hautes-Pyrénées.

En plus de Madrid, le choix d’Air Nostrum permettra également d’assurer une liaison efficace pour les pays d’Amérique du Sud via Madrid.

Pour assurer ce nouveau service important pour le développement économique du département, tant l’hiver que l’été, le Conseil Général apportera une contribution qui variera selon le remplissage des vols. Les liaisons Tarbes – Barcelone accueillaient une moyenne de 40 à 45 passagers par vol pour un avion de 150 places. Air Nostrum mettra à disposition de cette nouvelle ligne aérienne un CRJ900 de 90 places.

« Compte tenu des nombreuses connexions existantes depuis Madrid avec d’autres aéroports espagnols, mais également avec de nombreuses capitales européennes et mondiales (dont sud américaines), cette nouvelle ligne aérienne constitue une formidable opportunité d’ouverture et de retombées économiques pour les Hautes-Pyrénées », souligne Michel Pélieu.

« Nous avons subi un double échec avec la précédente ligne vers Barcelone. Financier avec un coût de 552 000 euros. Mais aussi pour les initiateurs parce que vous pensiez que Vueling candidaterait pour l’OSP de la ligne Tarbes-Paris. Avec Madrid, il peut y avoir un effet intéressant. Mais au bout de trois ans, il faudra que la ligne s’équilibre. Je voterai cette délibération et je souhaite que ce soit un très gros succès », note José Marthe, conseiller général de Lourdes Ouest.

Si l’OSP (Obligation de service publique) n’aura pas eu de candidat espagnol, elle se poursuivra pour un montant de 2,8 millions d’euros de coût pour le Conseil Général (en plus des autres contributeurs locaux). « Sans cette OSP, on pourrait s’interroger sur la pérennité de l’aéroport de Tarbes Lourdes. Il faut trouver des accords et une mutualisation avec Pau », rappelle le président du Conseil Général. Des discussions ont été ouvertes avec le Département des Pyrénées-Atlantiques.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

1 Commentaire

  1. Filipe Deneuve says:

    Un bon Président de Conseil Général Mr Pelieu, c’est faire en sorte de valoriser les atouts hauts pyrénéens et développer ces derniers, non pas de les brader à des gens qu’on déteste.
    Un seul facteur doit rentrer en compte concernant les deux aeroports que vous citez : la longueur de leur piste, point barre. On sait laquelle des deux plateformes détient la plus longue, s’il y a donc un aeroport qui doit fermer, c’est bien sur celui de Pau !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>