Cédric Abadia et Jean-Louis Cazaubon sont prêts pour ouvrir le 42e Salon Agricole de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Cédric Abadia et Jean-Louis Cazaubon sont prêts pour ouvrir le 42e Salon Agricole de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Déjà, les tracteurs et autres machines agricoles ont pris place dans le Parc des expositions de Tarbes. D’ici mercredi soir, ce sont les animaux qui s’installeront pour quatre jours de rencontres avec le public. Mais aussi les producteurs venus de Bigorre, du Sud-Ouest et même d’Espagne pour présenter le meilleur de leurs productions alimentaires.

Le Salon Agricole de Tarbes est devenu une institution. A peine le Salon International de l’Agriculture fermé à Paris, c’est à Tarbes que les amoureux de la nature et du rural se retrouvent pour quatre jours de fête.

66 000 personnes s’étaient pressées dans les allées de l’édition 2017. Pour ce 42e rendez-vous, animaux, éleveurs et producteurs attendent encore un large public pour faire découvrir leurs métiers et leurs passions, du jeudi 8 au dimanche 11 mars 2018.

Dans le hall 1, ce sont les animaux qui seront à l’honneur. Et notamment les bovins qui se présenteront sur le ring central durant quatre jours pour participer aux différents concours départementaux et régionaux. Huit races seront représentées durant tout le salon, aux côtés des professionnels du secteur. Car l’agriculture en Occitanie a un poids économique important, grâce à ses 165 000 emplois et ses 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Côté hall 2, les restaurants et les buvettes vont accueillir les gourmands et les adeptes de la fête, du petit matin jusqu’au milieu de la nuit. Si la consommation d’alcool a été réglementée (avec des licences 3 maximum pour les stands associatifs et professionnels), les repas pourront se prendre sa modération avec les traditionnelles côtes à l’os (qui changent de propriétaire cette année) et le restaurant des Jeunes Agriculteurs, avec une formule à table ou à emporter. D’autres restaurants accueilleront les milliers de personnes à chaque service.

La bergerie permettra de retrouver tous les animaux de la ferme, tandis que les halls 3 et 4 vous permettront de vous balader entre les producteurs locaux et régionaux où charcuteries, fromages, vins, desserts et plats cuisinés (ou légumes et viandes à confectionner à la maison) seront proposés par ceux qui les préparent tout au long de l’année.

Un vrai lieu de fête et d’animations où chaque génération y trouvera un bon moment de rencontres et de partages autour d’une culture encore bien ancrée dans le quotidien de beaucoup de Bigourdans.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>