Yannick Boubée, le maire d’Aureilhan (Pyrénéesinfo Tarbes Archives, Eric BENTAHAR).

30 000 euros de dégâts, des tapis de judo en partie brûlés, une salle occupée par huit associations inutilisable durant deux mois. Les dégâts sont nombreux dans la Maison du Temps Libre d’Aureilhan où l’incendie volontaire d’un conteneur près de la porte de cet espace public a eu lieu dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 décembre 2012.

Un incendie volontaire qui a mis en colère autant les habitants du quartier des Cèdres que le maire d’Aureilhan, Yannick Boubée. « La Maison du Temps Libre permet d’accueillir la vie associative. C’est un quartier ponctuellement déstabilisé par une dizaine de personnes qui ne respectent pas l’ordre républicain », explique le maire d’Aureilhan à nos confrères de La Dépêche du Midi.

Selon le quotidien départemental, six personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de cet incendie volontaire, mais aussi le vandalisme de compteurs électriques qui ont provoqué une coupure de courant dans le quartier, quelques jours plus tard. Les policiers de la BAC ont interpellé deux mineurs, puis quatre autres jeunes, deux majeurs et deux mineurs.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Source : La Dépêche du Midi.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>