Les élus du Grand Tarbes ont reçu le porteur du projet d'Auchan sur la ZAC Séméac Soues (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Les élus du Grand Tarbes ont reçu le porteur du projet d’Auchan sur la ZAC Séméac Soues (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Nouvelle séance de travail pour les élus du Grand Tarbes ce lundi 7 juillet 2014 lors du dernier conseil communautaire avant la pause estivale. L’occasion pour les élus de se pencher sur 61 points à l’ordre du jour, non sans remous. Des débats, un huis clos et un dossier sensible : celui de la présence de l’enseigne Auchan sur la ZAC Séméac-Soues.

Il y a quelques jours, le maire de Tarbes relayait l’info disant que que le groupe Auchan gelait tous ses investissements en France, offrant ainsi des doutes sur leur arrivée en 2017 sur l’agglomération tarbaise. Eric Brondex, porteur du projet pour Immochan (filiale immobilière d’Auchan), était donc présent à Tarbes ce lundi soir pour rassurer les élus de l’agglomération.

Oui, Auchan est toujours déterminé à obtenir l’accord de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial où le dossier d’installation doit repasser dans les prochaines semaines après avoir été retoqué en conseil d’Etat. Et pour le projet de la ZAC Séméac Soues, il est même vital. Car l’espace commercial qui doit s’y installer est important : un hypermarché Auchan, une grande surface de bricolage Leroy Merlin, quarante boutiques dans la galerie marchande et des moyennes surfaces pour compléter l’équipement qui s’installera sur plusieurs dizaines d’hectares.

Côté budget, ce sont 27 millions d’euros d’achat de terrain, et un projet total de 80 millions d’euros pour vingt mois de travaux et 500 emplois créés pour construire les bâtiments et la voirie.

« Dans une magnifique plaquette que présente Auchan pour ses projets de 2014 à 2017, il n’y a pas le notre », interpelle alors le Maire de Tarbes. « Ce projet est toujours actif. Il a été revalidé. Toutes les instances des deux sociétés [Auchan et Immochan, NDLR] ont confirmé la venue d’Auchan sur Tarbes », explique Eric Brondex.

La prochaine étape sera le passage en CNAC cette année. Puis, au vu du contexte économique local et national, il faudra attendre au mieux 2017 pour voir arriver l’enseigne sur le Grand Tarbes.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>