Le commerce de Tarbes a fait l'objet de débats au conseil municipal (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Le commerce de Tarbes a fait l’objet de débats au conseil municipal (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

A la faveur d’une délibération sur l’Office de commerce de Tarbes, le dossier du commerce tarbais est revenu au conseil municipal. Déjà, ce dossier avait fait l’objet de débat au cours de la campagne des élections municipales en mars. Son symbole, la fermeture de la librairie Chapitre, sur la rue Maréchal-Foch, après la liquidation du réseau national. Tarbes n’avait pas de repreneur… et n’en a toujours pas ! Mais une librairie pourrait bien revenir dans le centre ville de Tarbes. Interrogé par Pierre Montoya (Front de Gauche) et Michèle Pham (PS), le maire Gérard Trémège a annoncé que « cette librairie ne sera pas reprise. Mais est-ce qu’il y aura une librairie à Tarbes ? Certainement ! »

Un porteur de projet travaille actuellement sur l’installation d’une librairie, voire d’un espace culturel, dans le centre de Tarbes, dans un périmètre proche de la mairie. « Mais le propriétaire des murs vient de lui signifier un loyer annuel de 150 000 euros. Et même avec une franchise d’un grand réseau national, c’est difficile », note Gérard Trémège.

En attendant que ce grand site culturel s’installe sur Tarbes, le commerce a été au cœur des Assises organisées par la Mairie de Tarbes et la CCI des Hautes-Pyrénées à la mi-juin. Un rendez-vous qui a permis de mettre en avant le besoin de dynamisme et de modernisation de l’outil commercial comme des habitudes des commerçants.

Car pour l’opposition, le commerce tarbais, et notamment du centre-ville est en difficultés. Des difficultés qui ne seraient pas dues qu’à la crise économique, pour Pierre Montoya, mais aussi aux choix municipaux, comme le développement du site de l’Arsenal.

Pour le maire de Tarbes, la Halle Brauhauban est un exemple d’une rénovation réussie, avec 12 000 clients par semaine qui fréquentent la Halle ; « c’est 2 fois et demi de plus qu’avant les travaux », commente Gérard Trémège, rappelant que les commerçants ont vu leur chiffre d’affaires fortement augmenter, mais aussi les demandes d’installation sous et autour la halle.

« Au-delà de la crise, il y a quelques difficultés dans les commerces du centre ville en général. Sur Tarbes, les propriétaires des murs demandent des loyers trop importants par rapport au marché actuel », explique le maire de Tarbes.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>