David Larrazabal et Laurence Ancien, les candidats de l'Entente Républicaine sur Tarbes 3, entourés de leurs remplaçants Josiane Ros et Sébastien Caujolle (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

David Larrazabal et Laurence Ancien, les candidats de l’Entente Républicaine sur Tarbes 3, entourés de leurs remplaçants Josiane Ros et Sébastien Caujolle (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Le canton 3 de Tarbes, David Larrazabal le connaît bien. Elu dans la majorité de Gérard Trémège depuis 2001, il était déjà candidat en 2011 sur l’ancien canton de Tarbes 2. C’est tout naturellement que l’adjoint au maire de Tarbes est reparti en campagne pour les élections Départementales des 22 et 29 mars 2015 sur le canton 3 (Figarol, Bel-Air, Ormeau, Fould, Courte Boule, La Gespe, Solazur, Pradeau, Cathédrale, Lalette, Bastillac).

A ses côtés, Laurence Ancien sera sa binôme sous l’étiquette de l’Entente Républicaine. Conseillère municipale à Tarbes sur la liste Tarbes pour tous, elle a choisi d’accompagner David Larrazabal dans cette campagne. « Je souhaite améliorer le quotidien des Tarbais, l’améliorer l’attractivité économique dans une région immense, et défendre l’intérêt des Tarbais au sein du Département. »

Car la défense des intérêts des Tarbais au sein du Conseil Départemental est le leitmotiv des candidats de l’Entente Républicaine. Et pour David Larrazabal, les discussions autour du Bâtiment 313, qui doit accueillir une halle des sports, en est un exemple. « Cela montre l’obstruction systématique des socialistes aux projets de Gérard Trémège et de la ville de Tarbes. On l’avait vu pour le projet Brauhauban qui avait entraîné le retard et la perte de subvention. Il n’est pas normal que des élus tarbais fassent obstruction systématique aux projets de la majorité. Au final, c’est le contribuable tarbais qui en pâtit. Il est donc impératif que la ville de Tarbes ait une vraie représentation au Conseil Général », explique le candidat.

Pour convaincre les Tarbais, David Larrazabal et Laurence Ancien se sont entourés de deux remplaçants de poids. Josiane Ros est assistante sociale depuis 30 ans. « C’est une personne de terrain, une vraie professionnelle qui connaît parfaitement les quartiers de Tarbes ». Et Sébastien Caujolle, 36 ans, qui après avoir porté les couleurs du Tarbes Pyrénées Rugby avec succès, est aujourd’hui engagé auprès des jeunes comme éducateur dans un lycée et dans les clubs de rugby de l’agglomération.

Parmi les dossiers que veulent défendre les candidats de Tarbes 3, l’hôpital de Tarbes est sans doute le plus polémique. « Je sais l’attachement des Tarbais et des Hauts-Pyrénéens à leur hôpital et à une offre de santé publique de qualité. Je connais les difficultés et les efforts faits par les salariés. Ils ont tout donné pour cet établissement. Il est du devoir de l’ARS et de l’Etat de travailler à une offre de santé publique de qualité sur le territoire. Il faut arrêter de mettre nos hôpitaux en concurrence », explique David Larrazabal.

La préservation des Haras Nationaux, un projet structurant pour la Caserne Foix-Lescun sont les autres grands dossiers défendus par les candidats de l’Entente Républicaine.

Sans oublier la préservation même du Conseil Départemental dans un contexte de réforme territorial. « Nous avons en face des concurrents socialistes qui veulent garder le Conseil Général, alors que c’est leur gouvernement qui a fait cette réforme bâclée. Nos départements ruraux n’ont pas les moyens de se passer de proximité. On a une population qu’on ne peut pas abandonner. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>