Autour de Michèle Pham et Michaël Pinault, les deux candidats PS aux élections départementales sur Tarbes 3, le conseiller général sortant Jean-Claude Palmade, et les deux suppléants Nicolas Boissel et Isabelle Faure-Boucher (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Autour de Michèle Pham et Michaël Pinault, les deux candidats PS aux élections départementales sur Tarbes 3, le conseiller général sortant Jean-Claude Palmade, et les deux suppléants Nicolas Boissel et Isabelle Faure-Boucher (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Sous le regard bienveillant de Jean-Claude Palmade, le conseiller général sortant du canton Tarbes 5, la nouvelle équipe socialiste entre en campagne. Les deux titulaires et les deux suppléants ne sont pas inconnus des électeurs de gauche puisque tous les quatre étaient déjà sur la liste PS aux dernières élections municipales.

Sur Tarbes 3 (Bastillac, Solazur, La Gespe, Préfecture, Debussy), Michèle Pham et Michaël Pinault partent donc à la conquête des électeurs. A leurs côtés, Isabelle Faure-Boucher et Nicolas Boissel pour former une équipe soudée. « Nous sommes une équipe jeune qui travaille ensemble depuis longtemps. On est tous motivés pour créer les meilleures conditions pour l’avenir de nos enfants, et cela passe notamment pour l’emploi », explique en préambule Michèle Pham.

Déjà conseillère municipale d’opposition à Tarbes et déléguée communautaire au Grand Tarbes, Michèle Pham entend bien jouer la carte de la complémentarité avec les fonctions d’un conseiller général urbain. Les quatre candidats affichent la même volonté de proximité et d’actions auprès des Tarbais. Et cela passera notamment par une campagne sur le terrain, mais aussi sur internet avec un site collaboratif où tous les habitants du canton de Tarbes 3 pourront commenter et noter les propositions de programme. « Il y a un besoin de rénover le dialogue. On va se mettre en danger, mais on va tout faire pour créer un dialogue avec les habitants », explique Michaël Pinault.

Dans quelques semaines, le programme sera établi, même si les compétences du futur Conseil Départemental ne seront pas encore définies par la loi. « On souhaite mettre en avant la solidarité, et le conseil départemental est l’outil adapté », ajoute le candidat PS. A cela, le lien social, l’économie et l’emploi, mais aussi le quotidien des habitants formeront les grands axes de la campagne à gauche.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>