Sofia et son cabri sur les sommets des Pyrénées (Photo Stéphane Guichemer, Parc national des Pyrénées).

Sofia et son cabri sur les sommets des Pyrénées (Photo Stéphane Guichemer, Parc national des Pyrénées).

Alors que les premiers cabris sont généralement visibles à la mi-mai, cette saison de reproduction a permis l’observation de deux cabris de l’année dès le 30 avril 2018 sur le secteur de Luz-Gavarnie. Les mamans, Julia et Sofia, se portent à merveille, leur petit aussi.

Grâce à Simba, Nata, Sofia, Julia, Maya et Nina, six cabris ont d’ores et déjà été observés à ce jour. Bientôt les femelles se regrouperont en nurserie et veilleront ensemble sur leur progéniture tandis que les mâles sont déjà répartis par petit groupe. Compte tenu des ventres bien arrondis, nul doute que d’autres petits sont attendus dans les jours à venir.

Ces dernières années, le nombre de naissances de cabris dans le Parc national des Pyrénées s’est envolé. 1 naissance en 2015, 12 cabris en 2016 et 21 cabris l’an dernier ! Quarante naissances ont été recensées depuis le début du programme de réintroduction du bouquetin ibérique au Parc national des Pyrénées en 2014. Aujourd’hui, environ 120 bouquetins évoluent donc sur le territoire du Parc national des Pyrénées

Pyrénéesinfo, Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>