L'UMP et l'UDI feront liste commune sous l'étiquette Entente Républicaine pour les élections Départementales à Tarbes et dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

L’UMP et l’UDI feront liste commune sous l’étiquette Entente Républicaine pour les élections Départementales à Tarbes et dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

En 1985, la droite remportait les cantons de Tarbes alors que le Parti Socialiste détenait le pouvoir national. Le contexte d’alors n’a pas échappé à Gérard Trémège et Gilles Craspay à l’heure de présenter les candidats aux élections départementales (ex-cantonales) à Tarbes pour mars prochain.

Les présidents respectifs de l’UMP et de l’UDI dans les Hautes-Pyrénées feront liste commune pour présenter leurs candidats sous l’étiquette Entente Républicaine. « En 1994, l’Entente Républicaine a raté la présidence du Conseil Général d’une voix », rappelle Gérard Trémège. Si l’ambition n’est pas de remporter la majorité des sièges au sein de l’instance départementale, le poids de l’Entente Républicaine pourrait une nouvelle fois faire basculer la présidence…

En attendant, les candidats tarbais sont prêts. Sur le Canton 1 de Tarbes, Myriam Mendès sera associée à Daniel Chardaunoux. Candidate en 2011 face à Josette Durrieux, la jeune militante UMP avait réalisée 15% des voix. Elle sera accompagnée dans le binome par un ancien colistier de Jean Glavany aux élections municipales de 2008 à Tarbes qui se revendique comme « libre politiquement. »

Sur le canton 2, deux adjoints du maire de Tarbes se présenteront aux électeurs. Andrée Doubrère, en charge des affaires sociales, et Gilles Craspay, chargé des affaires scolaires. Deux des compétences majeures du Conseil Général.

Sur le canton 3, David Larrazabal, adjoint au maire de Tarbes, sera accompagné de Laurence Ancien, conseillère municipale « Tarbes pour tous ».

Si le Parti Socialiste et ses candidats locaux sont les adversaires déclarés des candidats UMP-UDI, le maire de Tarbes a eu des propos plus agréables envers le PRG. « J’ai toujours été l’adversaire de Chantal Robin-Rodrigo (conseillère générale PRG). Aujourd’hui, on travaille main dans la main sur le Projet de territoire du Conseil Général des Hautes-Pyrénées. C’est une femme de conviction, de qualité, avec laquelle j’ai plaisir à travailler. Il n’y aura pas d’entente préalable avec le PRG, mais on a appris à travailler ensemble et à s’apprécier. »

En mettant en première ligne ses adjoints, le maire de Tarbes, président de l’UMP des Hautes-Pyrénées, entend poursuivre la bonne collaboration dans les discussions entre la ville préfecture et le Conseil Général des Hautes-Pyrénées.

Les élections Départementales de 2015 ne font que commencer. Pour l’UMP et l’UDI, les autres binômes seront connus à partir du 13 janvier prochain. « Mais il pourrait y avoir des cantons où nous ne présenterons pas de candidat… »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>