Michel Pélieu a évoqué l'idée d'une compagnie aérienne régionale pour relier Tarbes à Paris (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

Michel Pélieu a évoqué l’idée d’une compagnie aérienne régionale pour relier Tarbes à Paris (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

Et si Hop ! Air France était remplacée par Air Occitanie ? C’est l’idée étonnante développée par Michel Pélieu, le président du Département des Hautes-Pyrénées, lors de la dernière session du conseil départemental. Car l’aéroport de Tarbes Lourdes Pyrénées, et les collectivités locales, sont confrontées à des exigences financières toujours plus fortes de la part de la compagnie aérienne nationale.

Et s’appuyant sur deux acteurs locaux (Tarmac et Eagles), Michel Pélieu a fait réaliser une étude poussée sur la création d’une compagnie aérienne régionale, à l’échelle de l’Occitanie Pyrénées Méditerranée. Une étude présentée dernièrement à Carole Delga, la présidente de la Région.

Si cette dernière n’a pas encore réagit à la proposition, elle pourrait intéresser au-delà de l’aéroport des Hautes-Pyrénées. Car le but principal est de désenclaver des territoires qui ne verront sans doute jamais la LGV. « Si on n’a pas le train, qu’on ait au moins des lignes aériennes régionales pour les aéroports de Tarbes, Carcassonne, Perpignan… », explique Michel Pélieu.

Pour l’heure, la ligne reliant Tarbes à Paris est opérée par Hop ! Air France, dans le cadre d’une Obligation de Service Public. « On a l’OSP ? Mais c’est l’occasion de créer des déficits, justifiés ou pas et de demander aux collectivités de payer. On a 30 000 passagers de plus en 2017 et on nous demande de payer 2 millions d’euros de plus », ajoute le président du Département des Hautes-Pyrénées. Soit une facture totale de 3,5 millions d’euros pour trois liaisons quotidiennes entre Tarbes et Paris. « On ne peut pas être avec le pistolet sur la tempe par Air France qui nous dit : c’est tant ! On a les moyens matériels et humains localement pour mettre en place ce genre de ligne. »

Un business-plan a été élaboré avec les partenaires privés locaux. « Il montre qu’on peut être très compétitif par rapport aux autres compagnies régionales », ajoute Michel Pélieu.

Il faudra sans doute du temps pour voir des avions aux couleurs de « Air Occitanie » dans le ciel des Hautes-Pyrénées, de l’Aude ou des Pyrénées-Orientales. Mais l’idée est lancée pour offrir un service de qualité aux habitants des Pyrénées sans peser sur les impôts locaux.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>