Jusqu’au 30 avril 2010, Omnibus présente les Paysages imaginaires de Maya Andersson. Cette série de peintures de petit format commencée en 2006 associe des scènes empruntées à l’histoire de l’art à la représentation du Mont Cervin, célèbre montagne suisse dont l’image de carte postale figure sur chaque tableau. Avec ces éléments a priori antinomiques, Maya Andersson composent des paysages miniatures à la beauté bizarre.

Tags:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>