Face à la grogne sociale, le maire de Tarbes demande au Gouvernement des mesures fortes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Face à la grogne sociale, le maire de Tarbes demande au Gouvernement des mesures fortes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

L’heure devait être à la fête et à l’esprit de Noël. La conférence de presse prévue était celle de présentation des animations de fin d’année qui vont marquer le centre-ville de Tarbes jusqu’aux portes de l’année nouvelle. Mais le contexte social qui agite la France comme les Hautes-Pyrénées a conduit le maire de Tarbes, Gérard Trémège, à s’exprimer sur la grogne sociale des Gilets Jaunes.

« Le Gouvernement a tardé à prendre des décisions, et les annonces d’aujourd’hui [mardi 4 décembre 2018, NDLR] n’y changeront rien », explique le maire de Tarbes. Car Gérard Trémège n’a pas attendu de recevoir les Gilets Jaunes il y a quelques jours pour connaître les difficultés quotidiennes de ses concitoyens. « Notre épicerie sociale, c’est bientôt 1 000 personnes accueillies. C’était 150 quand on l’a créé. Et les Restos du Cœur, la Banque Alimentaire… peuvent faire le même constat ».

Et de rappeler l’accompagnement quotidien à travers le CCAS de Tarbes pour aider les personnes en difficultés à payer les factures d’énergie, ou la Cellule Emploi qui reçoit de nombreuses demandes d’embauches. « Tous les jours nous recevons des personnes qui ne s’en sortent pas. »

Mais le maire de Tarbes s’inquiète aussi pour le commerce de proximité et celui du centre-ville. « Aujourd’hui, les consommateurs ont peur d’aller faire leurs courses en centre-ville le samedi. Et que font-ils ? Ils vont sur internet. C’est la double peine ! C’est un cercle pervers pour notre pays et pour le bien-être de chacun. »

Sur HPyTv La Télé de Tarbes >> Face à la grogne sociale, Gérard Trémège demande des mesures fortes au Gouvernement (Décembre 2018)

Gérard Trémège demande donc des actes forts de la part du Gouvernement. « Il faut des mesures fortes : l’augmentation du salaire minimum d’au moins 5%, une revalorisation des petites retraites, et du RSA – avec une compensation par l’Etat. Le Medef a dit qu’il était contre l’augmentation du Smic ? Alors il faut une diminution du CICE. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>