Après la mobilisation du matin, des incidents ont éclaté à Tarbes en début de soirée (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

Après la mobilisation du matin, des incidents ont éclaté à Tarbes en début de soirée (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

La mobilisation ne faiblit pas avec le premier samedi de l’année. A Tarbes (Hautes-Pyrénées), les Gilets Jaunes étaient 1 500 à manifester dans les rues du centre-ville ce samedi 5 janvier 2019, soit une mobilisation en hausse par rapport au samedi encadrant les deux réveillons.

La manifestation a emprunté les rues du centre-ville de Tarbes durant la fin de matinée avant que le plus gros des troupes ne se disperse à l’heure du déjeuner. Mais quelques dizaines de manifestants ont choisi de poursuivre la mobilisation en se rendant, notamment, dans la galerie marchande du centre commercial le Méridien Leclerc à Ibos. L’intervention des forces de l’ordre a permis de disperser ce premier rassemblement de l’après-midi.

Mais la situation s’est tendue en fin de journée, avec une nouvelle manifestation rassemblant un millier de personnes. Des incidents ont éclatés rue Eugène-Ténot, devant le centre pénitentiaire de Tarbes. Appuyé par un hélicoptère stationné au-dessus du centre-ville, les forces de l’ordre ont alors utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, qui se sont rendus dans le centre ville où d’autres incidents ont eu lieu. Selon nos confrères de La Dépêche du Midi, trois personnes ont été interpellées. Le calme n’est revenu que vers minuit. C’est la seconde fois, depuis le début de la mobilisation des Gilets Jaunes à Tarbes, que des incidents éclatent.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Source : La Dépêche du Midi.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>