Un budget 2014 du Grand Tarbes placé sous le signe de la maîtrise des dépenses et la poursuite des investissements (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Un budget 2014 du Grand Tarbes placé sous le signe de la maîtrise des dépenses et la poursuite des investissements (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Poursuivre les investissements dans le Grand Tarbes, c’est préserver l’économie locale. C’est sur cette politique, appliquée par les différentes collectivités des Hautes-Pyrénées, que le Grand Tarbes a présenté ses orientations budgétaires lors du conseil communautaire du 22 novembre 2013.

Car, comme les mairies et le Conseil Général, la communauté d’agglomération du Grand Tarbes voit ses dotations de l’Etat baisser en 2014. Et dans un contexte de rigueur nationale, les élus du Grand Tarbes ont choisi de ne pas utiliser le levier de l’impôt local pour préserver ses ressources. C’est ainsi que le budget communautaire se contentera de l’évolution naturelle des bases de la Taxe d’habitation et de la Cotisation foncière des entreprises pour augmenter ses ressources fiscales de 410 000 euros.

Une hausse qui ne compensera pas celle des dépenses de fonctionnement. Et même si l’agglomération ne prévoit pas d’embauches supplémentaires en 2014, l’évolution naturelle des salaires et des charges (notamment le coût de l’énergie) conduira à la baisse de la capacité d’investissements pour 2014.

Malgré celà, ce sont 9 à 10 millions d’euros qui seront investis dans le Grand Tarbes en 2014. Parmi les grands projets, l’aménagement du bâtiment 313 en complexe multisports nécessitera plus de 3 millions d’euros pour cette première année. La rénovation des piscines du Grand Tarbes sera poursuivi, notamment celle de Séméac (Miche-Rauner). La ZAC Parc de l’Adour à Séméac Soues se poursuivra avec un nouvel investissement de 1 million d’euros, même si le président à exprimer de fortes inquiétudes sur l’arrivée du centre commercial à court terme.

Des travaux de rénovation au Conservatoire Henri-Duparc, à la bibliothèque d’Ibos ou à l’école de musique de Séméac sont également programmés pour 2014.

« Personne ne peut nier les conditions difficiles dans lesquelles se fait notre budget pour 2014. Les investissements s’inscrivent dans la continuité du plan prévu », note Yannick Boubée, maire d’Aureilhan.

Pyrénéesinfo à Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>