Les élus du Grand Tarbes étaient réunis à Ibos pour la traditionnelle cérémonie de voeux (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Les élus du Grand Tarbes étaient réunis à Ibos pour la traditionnelle cérémonie de voeux (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Sur les airs de tango, avec l’association Tangueando Ibos Tarbes, la cérémonie de voeux de la communauté d’agglomération du Grand Tarbes s’est ouverte à la salle Pierre-Comet d’Ibos, vendredi 17 janvier 2014. Une cérémonie où les élus accueillaient le personnel et les personnalités de l’agglomération dans une ambiance détendue. Pourtant, l’année 2014 sera marquée par des changements pour les communautés d’agglomération. Désormais, les électeurs choisiront, sur leurs listes municipales, les représentants de leur commune dans le conseil communautaire. Autre changement, avec l’arrivée de représentants de l’opposition en fonction des scores réalisés.

Pour cette présentation des voeux, le président du Grand Tarbes, Gérard Trémège, n’a pas souhaité faire le bilan des actions réalisées depuis 2008. Seulement saluer la méthode mise en place depuis six ans dans la gestion de la communauté d’agglomération et ses projets. « Nous avons réussi à élaborer un pacte de gouvernance sur le respect de nos différences et de nos territoires. La communauté a du sens parce que c’est un effort collectif au service d’un territoire global. Il y a une confiance basée sur des échanges réguliers. C’est l’écoute et le souci de faire mieux », explique Gérard Trémège, président du Grand Tarbes, avant de saluer l’arrivée dans ce même esprit d’Angos, Chis et Barbazan-Debat au 1er janvier 2013.

Tous ont voulu poursuivre les grands projets engagés depuis plusieurs années, comme la ZAC des Pyrénées, l’EcoParc à Bordères et la zone de Séméac-Soues autour de la rénovation de l’usine Alstom. D’autres ont été initiés, à l’image du bâtiment 313 qui deviendra un espace multisports unique dans le Sud-Ouest.

Des investissements poursuivis dans un cadre financier contraint. « Nous traversons une crise sans précédent et je crains que nous ne connaissions jamais les périodes antérieures. C’est une mutation de la donne économique mondiale. Il faudra faire preuve de plus d’imaginations pour retrouver la voie de la croissance et de l’emploi. Nous aurons en 2014 et 2015 des diminutions des dotations de l’Etat. Nous avons le sentiment de contribuer au redressement de notre pays. Mais il faut trouver le juste équilibre avec la bonne gestion de nos collectivités pour la modernisation et l’investissement. Nous avons continué à investir sur les projets portés sur notre territoire », indique le président du Grand Tarbes, rappelant que 1 000 délibérations ont été votées à l’unanimité au cours de ces six dernières années.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.


[GRAND TARBES] Les voeux de Daniel Fegne et… par pyreneesinfotv

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>