Dans une lettre ouverte au maire de Bordères-sur-l’Echez, le député PS des Hautes-Pyrénées et ancien président de la communauté d’agglomération du Grand Tarbes, Jean Glavany revient sur le dossier de l’Usine de traitement mécano-biologique de l’EcoParc de Bordères.

Jean Glavany, député PS des Hautes-Pyrénées, répond au maire de Bordères-sur-l'Echez Christian Paul (Pyrénéesinfo Archives, E.B.).

Jean Glavany, député PS des Hautes-Pyrénées, répond au maire de Bordères-sur-l’Echez Christian Paul (Pyrénéesinfo Archives, E.B.).

« Dans une manœuvre purement politicienne vous avez écrit dans votre programme pour les prochaines élections municipales dans la partie intitulée « Usine de traitement mecano biologique »: « Ce projet départemental a été institué par la Communauté d’agglomération du Grand Tarbes présidée par Jean Glavany ». Je viens ici rétablir la vérité. Je veux tout d’abord préciser que la formulation « a été institué » en droit, ne veut absolument rien dire. En outre, je vous rappelle, puisque la mémoire semble vous faire défaut, que le projet d’usine de traitement mecano biologique n’a pas vu le jour lorsque j’étais président du Grand Tarbes. Vous devez sans doute confondre, volontairement, avec la création de la zone éco-site (par délibération du 15 novembre 2002, rebaptisée plus tard écoparc) : zone d’activité à vocation écologique qui, elle, a bien été décidée sous ma présidence. La création de cette zone à Bordères, voulue par Monsieur Tarissan, maire de l’époque, s’inscrivait dans la politique volontariste de définition de plusieurs zones d’activités aux quatre coins de l’agglomération tarbaise. L’objectif poursuivi était clair : provoquer une dynamique de développement économique avec des projets complémentaires dans le domaine des « éco-industries» et donner à ce territoire un nouveau visage, ouvert vers l’avenir et le défi environnemental. Quant au projet d’usine de traitement mécano biologique et à son implantation sur l’écoparc de Bordères il a été décidé le 24 juin 2010 par le Syndicat Mixte de Traitement des Déchets où siègent des représentants de l’agglomération et des représentants de la commune de Bordères et où je n’ai jamais siégé. C’est faire preuve d’une grande malhonnêteté intellectuelle que de tout mélanger et de brouiller les pistes comme vous le faites.

Par ailleurs, je veux souligner, d’une part : votre amateurisme dans la gestion du développement urbanistique sur votre commune. En effet comment un Maire, ayant connaissance d’un tel projet d’implantation d’usine de traitement mecano biologique sur son territoire peut-il délivrer des permis de construire pour des habitations à proximité de cette installation classée et pire encore choisir de construire une nouvelle école à moins de 500 mètres de celle-ci? C’est purement et simplement irresponsable. J’en veux pour preuve les propos du commissaire enquêteur chargé de conduire l’enquête publique qui a pointé un manque de visibilité quant à la maitrise de l’impact environnemental des entreprises à venir alors que le développement d’une filière de traitement de recyclage valorisation mis en exergue dans la vocation de cette ZAC, à proximité de zones d’habitat et de l’agglomération tarbaise oblige à une vigilance accrue quant à la fiabilité des procédés industriels des futures entreprises.

D’autre part : la légèreté du Président du Grand Tarbes qui après 5 ans d’absence de réflexion sur le projet de ZAC a fait voter, à la va-vite le 22 novembre 2013, un règlement montrant une totale « non maitrise » du  dossier. Là encore, il convient de rappeler les conclusions du commissaire enquêteur qui souligne que l’étude d’opportunité du dossier de Déclaration d’Utilité Publique date de 2000 sans avoir été mise à jour et que désormais l’utilité publique de la ZAC parait tempérée, le dossier de Déclaration d’Utilité Publique ne mentionnant aucun projet en attente autre que l’Unité de Traitement et de Valorisation des déchets 65.

Pour être clair et simple : je n’ai jamais eu à valider ce projet. JAMAIS. Je ne l’ai donc pas validé. A l’inverse, vous l’avez validé explicitement à plusieurs reprises. S’il vous plait, n’inversez pas les rôles.

Croyez à mes salutations sincères. Jean Glavany. »

Pyrénéesinfo, Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>