Gérard Trémège, maire de Tarbes, aux côtés de Pascal Caumont, lors de la présentation de l'édition 2013 de Tarba en canta (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Gérard Trémège, maire de Tarbes, aux côtés de Pascal Caumont, lors de la présentation de l’édition 2013 de Tarba en canta (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Les plus belles polyphonies vont résonner sur la ville de Tarbes et l’agglomération du Grand Tarbes durant cinq jours. Du 5 au 9 juin 2013, la 4e édition de Tarba en canta s’installe dans les Hautes-Pyrénées pour de nombreux rendez-vous musicaux au coeur de la cité. « Ce festival a vocation à repositionner notre département dans le créneau du chant occitan. Il y a une richesse, un patrimoine qui ne demande qu’à être valorisé et soutenu », explique le maire de Tarbes, Gérard Trémège.

Pascal Caumont, professeur au Conservatoire Henri-Duparc du Grand Tarbes, et l’Office de tourisme de Tarbes sont aux manettes de ce rendez-vous populaire. L’an passé, plus de 10 000 personnes ont participé aux différents moments musicaux proposés dans la ville. Car, outre les grands concerts proposés, il y aura de nombreuses animations dans les cafés, sur les marchés, dans les restaurants… « Le principe que nous avons voulu avec Pascal Caumont, c’est que le festival aille jusqu’au public. Il ne faut pas attendre que le public vienne. On va chanter dans la ville, et le public apprécie », ajoute le maire de Tarbes.

C’est ainsi que le Jardin Massey sera investi les samedi 8 et dimanche 9 juin après-midi par de nombreux groupes, tout comme le Patati, La Colonne, le Celtic Pub, Le Régent, l’Etal 36, la Plancha, mais aussi le Café des Platanes à Ibos et le café L’Hôtel des Pyrénées à Laloubère.

Côté grands concerts, le choeur serbe Svetlana Spajic Group se produira en ouverture de festival le mercredi 5 juin, à 20h30, en la Cathédrale de Tarbes. Un quintet féminin qui interprète un répertoire de chants anciens de Serbie et de régions limitrophes. Le jeudi 6, à 20h30, direction la Collégiale d’Ibos pour découvrir le quatuor masculin corse Barbara Furtuna ; tandis que l’église de Laloubère accueillera Cop de Cap (un trio de jeunes cantayres venus de Béarn et de Bigorre) et Tornaveuse (quatre voix féminines catalanes).

Le samedi 8 juin 2013 sera marqué par le concert exceptionnel (et gratuit) de Nadau, sur la place de Verdun à Tarbes, dès 20h30. Inutile de présenter ce groupe incontournable de la scène occitaniste, qui sera précédé de Clarins de Bigorra.

Ce festival international de polyphonies sera l’occasion de (re)découvrir la musique occitane qui, bien que traditionnelle, est toujours en plein mouvement. Le travail réalisé par de nombreux groupes, ainsi que par le Conservatoire, permet à la musique occitane et aux polyphonies de profiter d’un beau festival au coeur des Hautes-Pyrénées.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>