La Poste.

Ce vendredi 23 septembre 2011, 2,8% des facteurs des Hautes Pyrénées (chiffres : Direction de La Poste) étaient en grève et principalement sur Bagnères-de-Bigorre. La distribution du courrier a donc été perturbée encore aujourd’hui dans les communes desservies par cet établissement. Les courses de collecte de courrier des entreprises y ont néanmoins été assurées et les boîtes aux lettres les plus utilisées normalement relevées.

Afin de minimiser l’impact de ce mouvement sur ses clients, La Poste maintient, pour ces samedi 24 septembre et lundi 26 septembre 2011, un plan de continuité de service. Le courrier sera donc remis aux clients munis de leurs pièces d’identité aux lieux et heures indiquées ci-dessous.

Samedi 24 septembre 2011. Les clients des communes de Hauban, Orignac, Banios, Lies, Marsas, Uzer, Argeles-Bagneres, Merilheu, Labassere, Aste, Loucrup, Visker, Trebons, Gerde, Bagnères-de-Bigorre pourront se rendre dans les locaux de la Plateforme de Distribution du Courrier de Bagnères-de-Bigorre, passage par la rue Grasset, de 9h à 13h afin de récupérer leur courrier.

Lundi 26 septembre 2011. Les clients des communes de Loucrup, Visker Labassere et Trébons pourront se rendre, munis de leurs pièces d’identité, devant la Salle des fêtes de Trébons de 14h à 16h afin de récupérer leur courrier.

Les clients des communes de Hauban, Orignac, Banios, Lies, Marsas, Uzer, Argelès-Bagnères et Merilheu pourront se rendre sur le parking en « haut de la côte » à Bagnères de 11h à 13h afin de récupérer leur courrier.

Enfin les clients des communes de Aste, Gerde et Bagnères-de-Bigorre pourront se rendre dans les locaux de la Plateforme de Distribution du Courrier de Bagnères-de-Bigorre, passage par la rue Grasset, de 10h à 17h afin de récupérer leur courrier.

0 Commentaire

  1. Bruno Bagnères says:

    Nous ne sommes des « clients » mais des USAGERS ! C’est justement parce que les managers performants de La Poste veulent nous transformer en « clients » que de vrais postiers conscients des enjeux sont en grève. Méfions nous des mots et de leur usage. Celui-ci essaie d’effacer 430 ans d’histoire et de service public d’un coup de crayon. Sauvons nos services publics, refusons leur marchandisation !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>