Gérard Boube, Guy Duffaure et Josette Durrieu sont revenus sur les votes des élus socialistes lors du débat sur la carte des cantons des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Gérard Boube, Guy Duffaure et Josette Durrieu sont revenus sur les votes des élus socialistes lors du débat sur la carte des cantons des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Une semaine jour pour jour, c’est au premier étage du Conseil Général des Hautes-Pyrénées que les élus socialistes avaient convié la presse pour revenir sur le vote de la carte de redécoupage des cantons. Une semaine après un débat houleux, qui s’est terminé par un vote à l’unanimité sur la quasi totalité des amendements déposés, et un vote « à l »unanimité des votants » (où les conseillers généraux socialistes ont refusé de voter) sur le rejet de la carte initiale. « On n’était pas pour cette carte en l’état, on n’était pas contre le découpage, mais on voulait poser des problèmes. Le document présenté devait être amendé, c’était notre position », explique Josette Durrieu, sénatrice et conseillère générale de Saint-Laurent de Neste. « Globalement, le découpage avait sa cohérence (…). Nous avions échangé nos amendements entre PS et PRG. A part Bordères-sur-l’Echez, nous étions d’accord », ajoute la sénatrice.

Mais le Parti Socialiste n’a pas accepté la volonté d’un vote bloqué par le PRG sur les quatre amendements proposés par les radicaux de gauche. « Les socialistes ont été patients, notamment concernant Soues », explique Josette Durrieu. « J’ai appelé le maire de Soues. Le risque était que les communes de Gespe Adour Alaric soient retoquées par le Conseil d’Etat et se retrouvent avec Tournay. On verra le résultat… », indique Guy Duffaure, le conseiller général de Séméac.

« On a travaillé avec volonté et patience. On a vraiment joué le jeu à fond, on y croyait et on espère que ces considérations seront prises en compte. On attend avec anxiété les résultats du Conseil d’Etat », conclut Josette Durrieu… tout en indiquant que ce nouveau découpage n’est pas favorable aux élus (et futurs candidats) socialistes dans les Hautes-Pyrénées.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>