Françoise Debaisieux, préfète des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Archives, DR).

La rumeur circulait sur Tarbes depuis plusieurs jours. L’ancienne préfète des Hautes-Pyrénées, Françoise Debaisieux, n’aurait pas choisi de devenir Préfet « hors cadre ». Autre rumeur insistante, la présence de la SRPJ dernièrement derrière les grilles de la Préfecture des Hautes-Pyrénées à Tarbes. Désormais, la chose est sûre. Françoise Debaisieux a été interpellée ce mercredi 7 avril 2010 dans les Ardennes, avant d’être placée en garde à vue. Elle est soupçonnée de vols à la préfecture de Lozère où elle était en poste jusqu’à l’été dernier, avant d’être nommée dans les Hautes-Pyrénées.

Les enquêteurs de la SRPJ de Montpellier soupçonnent Françoise Debaisieux d’avoir volé des meubles et des tableaux dans le logement de fonction dont elle bénéficiait en Lozère. « Vol et détournement de biens par personne dépositaire de l’autorité publique », ce sont les termes retenus par le procurer de la République de Mende. En outre, le mari de l’ancienne préfète est soupçonné de recel. Il a également été placé en garde à vue. Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est le successeur en Lozère de Françoise Debaisieux qui aurait découvert les vols en effectuant un inventaire. L’ancienne préfète aurait déposé plainte pour vol, mais les enquêteurs auraient très vite porté leurs regards sur la plaignante.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>