Autour du préfet des Hautes-Pyrénées, les associations ont présenté un guide d'aide aux femmes victimes de violence (Pyrénéesinfo Images).

En 2011, 389 cas de violences conjugales ont été enregistrés par les services de police et de gendarmerie dans les Hautes-Pyrénées. Un chiffre important qui ne reflète pas la réalité des souffrances féminines. « C’est difficile pour un policier ou un gendarme de rentrer dans un domicile pour mettre de l’ordre dans un couple, d’autant qu’on ne connaît pas la plupart des cas. Seulement 5% des femmes victimes l’ont signalé à la police, et 2% ont déposé plainte », souligne le préfet des Hautes-Pyrénées, Jean-Régis Borius. Une situation qui a fait réagir l’Etat, en décrétant « Grande cause nationale » en 2010 les violences faites aux femmes.

Dans les Hautes-Pyrénées, les associations d’aide et de conseils aux femmes se sont réunies autour du Conseil départemental d’accès au droit, du Centre d’information sur les Droits des Femmes et des Familles, et de la chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité, pour proposer un nouveau guide distribué dans les prochaines semaines aux médecins généralistes du département.

« Ce guide est un travail de long haleine où chaque mot a été étudié pour être efficace auprès des professionnels de santé. C’est un travail collectif, de réseau », ajoute Christine Khaznadar, présidente du CDAD 65.

Dans cet outil, les médecins trouveront tous les conseils pratiques pour savoir détecter les actes de violences, écouter et guider les femmes victimes de mauvais traitement ou d’agression. « Cela va permettre aux femmes comme aux médecins d’identifier ce qu’elles subissent. Mais également de rédiger des attestations et d’orienter vers les associations d’aides aux victimes. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>