L'enquête se poursuit à Nouilhan (Hautes-Pyrénées) après le meurtre horrible de l'octogénaire (DR - FTV).

L’enquête se poursuit à Nouilhan (Hautes-Pyrénées) après le meurtre horrible de l’octogénaire (DR – FTV).

Deux jours après la découverte du corps de Léopold Pedebidau, l’enquête avance doucement dans le cadre du meurtre de Nouilhan (au Nord des Hautes-Pyrénées). Dans la nuit de jeudi à vendredi, le vieil homme de 90 ans a été tué dans sa maison. Son meurtrier présumé, un SDF de 26 ans natif de Tarbes, a expliqué aux enquêteurs avoir entendu une voix qui l’a guidé dans des gestes d’horreur. Si l’autopsie devra déterminer, lundi, le déroulement des faits, les déclarations du jeune homme font froid dans le dos. Après avoir attrapé une barre de fer dans une grange, il aurait frappé de plusieurs coups le vieil homme jusqu’à le tuer. Puis, il lui aurait ouvert le corps pour lui prendre le coeur, après lui avoir coupé la langue. Toujours selon ses déclarations, il les aurait fait cuire avant de les manger.

Ce n’est qu’après ce crime, qu’il aurait agressé un autre villageois qu’il a blessé à l’épaule, puis un troisième à l’aide d’un fusil de chasse, avant de reprendre la route. C’est le long d’un chemin que les gendarmes l’ont interpellé dans la nuit de jeudi à vendredi.

A Tarbes, la Procureur de la République a indiqué que l’enquête se poursuivait pour connaître les circonstances exactes des agressions et du meurtre. Après sa garde à vue, le jeune homme a été hospitalisé d’office à Lannemezan, le temps que des experts psychiatriques se penchent sur lui. Pourra-t-il être poursuivi ? Il est encore trop tôt pour le dire…

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>