Chantal Robin-Rodrigo, conseillère générale de Tarbes 2, a présenté la motion relayant l'inquiètude des professionnels du tourisme sur le projet de calendrier des vacances scolaires (Pyrénéesinfo, E.B.).

Chantal Robin-Rodrigo, conseillère générale de Tarbes 2, a présenté la motion relayant l’inquiètude des professionnels du tourisme sur le projet de calendrier des vacances scolaires (Pyrénéesinfo, E.B.).

En prélude à ses travaux, la session du Conseil Général des Hautes-Pyrénées de ce vendredi 6 décembre 2013 s’est penché sur le calendrier des vacances scolaires jusqu’en 2017. Une situation étonnante due à une modification des dates de départ. Pour cela, c’est une motion qui a été adoptée par l’assemblée plénière pour montrer son désaccord avec des vacances d’hiver et de pâques de plus en plus tardive, et des départs en vacances en milieu de semaine dès 2016.

Ce projet de calendrier décidé par le Ministère de l’Education Nationale inquiète les élus des Hautes-Pyrénées en raison des conséquences qu’il pourrait avoir sur l’économie des stations de ski du département. « La fréquentation des stations se trouve affectée par les décalages des vacances scolaires », explique Chantal Robin-Rodrigo, conseillère générale PRG de Tarbes 2, à la lecture du texte de la motion. Une motion qui relaie les inquiétudes des professionnels du tourisme français.

Le Conseil Général demande donc des vacances en semaine pleine, en février et en avril, mais demande aussi que les ministères de l’Economie, de l’Emploi, du Tourisme et de l’Industrie soient associés à l’élaboration du calendrier des vacances scolaires.

« Je regrette les termes de la motion. Car c’est l’intérêt supérieur des enfants qui doit primer, pour le calendrier comme pour la réforme des rythmes scolaires », explique Jean Glavany, député PS des Hautes-Pyrénées. De son côté, la députée PRG, Jeanine Dubié, indique que « au niveau parlementaire, cette préoccupation des professionnels du tourisme est fortement relayée ».

Pour Michel Pélieu, le président du Conseil Général, « il n’est pas question de remettre en cause le bien-être des enfants. Mais avec un minimum de bon sens, on peut concilier les deux ! ».

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.


[HAUTES PYRENEES] Motion du Conseil Général sur… par pyreneesinfotv

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>