Un contrôle routier assuré par la Gendarmerie Nationale (Tarbesinfo Images, Illustration).

En fin d’après-midi de ce vendredi 26 août 2011, le Préfet des Hautes-Pyrénées devait se rendre sur le terrain, auprès du contrôle routier des services de gendarmerie installés entre Tarbes et Bagnères-de-Bigorre. Auparavant, René Bidal fait le point sur la situation de la sécurité routière sur les routes des Hautes-Pyrénées.

Un bilan en demi-teinte. Si le nombre d’accidents et de blessés est en baisse depuis le début de l’année, avec 158 blessés pour 124 accidents en 2011, le nombre de morts a fortement augmenté. 12 personnes tuées sur les huit premiers mois de l’année, contre 7 sur toute l’année 2010. La fin d’année devrait donc être synonyme de répressions accrues pour les automobilistes et les motards.

D’autant que les conduites à risques sont toujours au cœur des accidents les plus dramatiques. «Parmi les facteurs responsables des accidents, les excès de vitesse et les conduites sous l’emprise d’un état alcoolique ou de stupéfiants sont évidemment aux premiers rangs des causes que l’on doit combattre avec vigueur, car la vitesse ou l’alcool sont toujours impliqués dans les accidents mortels ou graves», explique le Préfet des Hautes-Pyrénées dans un communiqué.

Pour rappel, depuis le 30 avril dernier, le Préfet a vu ses pouvoirs étendus dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité routière, dite Loppsi 2. Ainsi, le Préfet peut désormais envoyer à la fourrière la voiture d’un conducteur contrôlé avec une conduite à risque. Depuis le printemps, ce sont 16 voitures qui ont été ainsi immobilisés durant quelques jours par René Bidal.

En 2011, les ¾ des accidents de la route ont eu lieu en agglomération (Tarbes et Lourdes essentiellement). Mais les 2/3 des accidents mortels ont été enregistrés en zone rurale. La vitesse excessive est souvent en cause. C’est pour cela que le Préfet veut intensifier la présence des radars automatiques et pédagogiques. «Le Préfet a repris, ce [vendredi, NDLR] matin, la concertation avec les élus, en vue d’installer de nouveaux radars sur les axes considérés comme étant les plus dangereux et accidentogènes du département. Il en est de même pour l’installation des radars pédagogiques. Une expertise sera menée, au cas par cas, sur les opportunités d’installation de tout le dispositif de contrôle et de prévention et en concertation étroite avec les collectivités, propriétaires et gestionnaires des routes, lorsqu’il ne s’agit pas du réseau national relevant du domaine de l’Etat », explique la Préfecture des Hautes-Pyrénées.

Tarbesinfo, Eric BENTAHAR.


HP Controles routiers Prefet par pyreneesinfotv

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>