Le président du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, Michel Pélieu, a prévu 70 millions d'euros d'investissements en 2014 (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Le président du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, Michel Pélieu, a prévu 70 millions d’euros d’investissements en 2014 (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Jamais le département des Hautes-Pyrénées n’aura autant investi qu’en 2014. Dans le budget soumis au vote des conseillers généraux des Hautes-Pyrénées ce vendredi 21 mars 2014, 70 millions d’euros seront consacrés aux investissements dans le département. « C’est le budget d’investissement le plus élevé depuis plusieurs années », souligne Michel Pélieu, non sans fierté. Pour cela, le président du Conseil Général a du jongler avec les chiffres. Car le contexte national et local appelle à la maîtrise de la dépense publique. Avec un taux d’imposition qui restera inchangé pour la deuxième année consécutive pour les ménages, et des dotations de fonctionnement de l’Etat en baisse de 1,6 millions d’euros, le mot « maîtrise » est la règle dans les services départementaux. « Cet effort d’investissement est essentiel pour soutenir l’activité des entreprises, notamment dans le secteur du bâtiment et des travaux publics ; des entreprises durement impactées elles-aussi par la crise économique », note Michel Pélieu.

C’est ainsi que les grands chantiers seront poursuivis. A commencer par les travaux de reconstruction après les crues de juin 2013. Pour cela, l’Etat apportera un concours de 10,3 millions d’euros cette année sur le fond calamités. Les routes, les infrastructures et les transports représentent 31,5 millions d’euros de dépense avec la poursuite également de la déviation de Cadéac et de l’aménagement en 2×2 voies de la RN21 entre Adé et Lourdes. Sur ce dossier, Michel Pélieu entend bien demander à l’Etat un point sur les dépenses et les travaux réalisés, au vu d’une facture globale en augmentation régulière, mais aussi pour régler la question de la liaison jusqu’à la cité mariale.

Les communes et les intercommunalités ne seront pas oubliées avec 21,3 millions d’euros pour le soutien au développement local, qui comprend également les équipements pour le traitement des déchets, les aides aux entreprises et les porteurs de projets touristiques. Le haut débit sera financé à hauteur de 3 millions d’euros, pour poursuivre son développement jusqu’aux stations de ski.

8,7 millions d’euros seront consacrés aux bâtiments appartenant au Conseil Général avec l’aménagement de l’abbaye de l’Escaladieu, des travaux d’accessibilité à l’Hôtel du Département, des travaux dans les collèges, la construction d’un nouveau centre d’exploitation à Trie, ainsi que la construction de la Maison départementale de l’Enfance et de la Famille. Cette dernière illustre la volonté du président du Conseil Général de rationaliser les bâtiments départementaux, en les regroupant sur des sites uniques afin d’économiser sur les charges d’entretien et de fonctionnement.

Le social restera la dépense majeure. Sur un budget de 368 millions d’euros, 150 millions iront à la compétence principale du Département. Ce budget augmentera de 3,6%, soit plus de cinq millions d’euros de plus suite à l’augmentation décidée par l’Etat du RSA, et de l’inflation du nombre de bénéficiaires.

Côté fonctionnement, la masse salariale sera de 61 millions d’euros (+ 2,7 %) pour rémunérer les 1 700 agents qui travaillent pour le Département (agents des collèges, les 200 assistantes familiales, les agents des routes, des maisons de la solidarité…).

Si le Conseil Général des Hautes-Pyrénées peut maintenir un niveau d’investissement fort sans augmenter les impôts et sa dette, c’est grâce à une dotation de près de 17 millions d’euros versées par l’Etat, dans le cadre du parc de confiance et de responsabilité. Il permet de mieux couvrir les dépenses sociales (couvertes à 70 % par l’Etat), mais aussi de faire jouer la solidarité entre les départements riches et pauvres. Une aide exceptionnelle qui n’est prévue que pour deux ans.

Reste que la maîtrise des dépenses restera de rigueur au Département pour cette année encore. Les conseillers généraux seront réunis ce vendredi à Tarbes pour exprimer leur avis sur le budget 2014.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>