Chantal Robin Rodrigo, députée PRG des Hautes-Pyrénées, entourée de Jean-Claude Beaucouest (Saint-Pé) et Janine Dubié (Galan) (Pyrénéesinfo Images).

Le projet du futur hôpital unique entre Tarbes et Lourdes devait être déposé à la fin du mois de septembre dernier sur le bureau du Ministre de la Santé. Mais selon la députée PRG des Hautes-Pyrénées, le projet n’est pas encore finalisé. Et Chantal Robin-Rodrigo veut croire qu’une arrivée de la gauche à l’Elysée en avril prochain pourrait changer la donne. « Celui qui prendra la décision du futur hôpital de Tarbes Lourdes sera le prochain président de la République. La gauche n’a pas du tout la même vision de la santé et des hôpitaux de proximité que la droite. Les cinq parlementaires ont voté contre le démantèlement des hôpitaux de proximité et contre la loi Bachelot à l’Assemblée. On ne peut pas voter contre au parlement et accepter sur le territoire. Je ne comprends pas comment M. Glavany peut être d’accord avec ce projet soutenu par le maire de Tarbes », explique Chantal Robin-Rodrigo.

Car pour la députée PRG des Hautes-Pyrénées, qui parle au nom du Parti Radical de Gauche, le projet d’un hôpital public à Tarbes associé aux cliniques privées n’est pas le bon choix. « L’hôpital de Tarbes et de Lourdes se sont rapprochés avec des mises en commun de service. C’est ce que nous voulons pour l’avenir. Je suis favorable à ce qu’il y ait des coopérations avec les cliniques privées, ça existe déjà et ça doit continuer. Mais un hôpital public seul à Lanne peut vivre sans avoir besoin d’être adossé avec la clinique privée. Nos hôpitaux publics peuvent vivre ! », ajoute la députée.

Aujourd’hui, le projet retenu par le directeur de l’Agence Régionale de la Santé est un hôpital public à Laloubère, installé près de la clinique Ormeau Pyrénées. Le coût est estimé à 154 millions d’euros pour 368 lits. « Avec le projet Tarbes-Lourdes à Lanne, c’est 460 lits pour 136 millions d’euros. Et qu’on nous dise qui devra financer les travaux de voiries et les ronds-points sur le site de Laloubère, où il a aussi l’aérodrome. D’autant qu’une partie des terrains sont inconstructibles. » Avant d’ajouter que « certains terrains appartiennent au Conseil Général, et le Conseil Général s’opposera à ce projet ! ».

La députée PRG dénonce aussi l’absence de projet médical sur dernier dossier ; les médecins s’étant prononcé sur un projet autour du rapprochement des hôpitaux publics de Tarbes et de Lourdes.

Le dossier n’est pas donc pas encore terminé.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.


Tarbes Lourdes Hopital Robin Rodrigo par pyreneesinfotv

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>