La France Insoumise ne présentera pas de candidat aux élections sénatoriales dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La France Insoumise ne présentera pas de candidat aux élections sénatoriales dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

C’est une fin de non recevoir de La France Insoumise au Parti Communiste des Hautes-Pyrénées. Il y a quelques jours, le PCF 65 proposait aux « forces de gauche » une alliance en vue des prochaines élections Sénatoriales. Pour peser dans les votes et offrir une candidature unique aux grands électeurs.

Mais la France Insoumise refuse. Dans un communiqué, le parti de Jean-Luc Mélenchon (pourtant ancien sénateur) explique pourquoi elle ne veut pas se présenter aux élections sénatoriales, ni faire d’alliance avec le PCF.

«L’Avenir en Commun, programme de la France Insoumise pour les élections présidentielles et législatives, a permis de fédérer le peuple autour d’idées et de valeurs communes. Ce programme écologiste et humaniste vise la justice sociale et le respect des grands principes démocratiques. Il s’articule autour d’une idée centrale : le passage à la VIe République. En effet, seule une refonte complète de nos institutions, opérée par une Assemblée Constituante démocratiquement élue, permettra d’en finir avec la dérive présidentialiste à laquelle nous assistons et qui s’accélère de manière inquiétante sous la présidence Macron.

On nous demande de nous positionner quant aux élections sénatoriales qui se tiendront le 24 septembre dans notre département. Nous resterons fidèles aux valeurs qui ont guidé notre conduite depuis la naissance de la France Insoumise : nous ne présenterons pas de candidat à ces élections et nous n’en soutiendrons aucun. En effet, nous sommes favorables à la suppression du Sénat. Les élections sénatoriales sont parfaitement représentatives de la monarchie présidentielle que nous dénonçons. Leur mode de scrutin fait la part belle aux réseaux d’influence et aux petits arrangements politiciens. Ces élections contribuent à dégoûter une grande partie de nos concitoyens et alimentent la défiance à l’égard de la politique. Quant à nous, conformément à la décision prise en réunion plénière de la FI65 à la mi-juillet, nous faisons le choix de la clarté en nous tenant à l’écart des basses manœuvres politiciennes en cours. Ceux qui y participent n’œuvrent pas pour l’intérêt général ; ils sont motivés par la préservation des postes et contribuent ainsi au renforcement des réseaux de pouvoir locaux.

Dans cette période difficile, nous préférons utiliser toutes nos forces pour combattre les ordonnances Macron, qui constituent une attaque sans précédent des droits fondamentaux des travailleurs. Notre place est dans la rue, aux côté des syndicats le 12 septembre, et le 23 septembre à Paris pour la grande marche populaire initiée par La France Insoumise.»

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>