La mobilisation reste forte chez les cheminots CGT de la gare de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La mobilisation reste forte chez les cheminots CGT de la gare de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Ce jeudi 12 juin 2014, les cheminots de Tarbes et des Hautes-Pyrénées entamaient une nouvelle journée de grève, avant leur assemblée générale à 11 heures. Ils étaient 84 grévistes mercredi, 90 ce jeudi matin. et la mobilisation devrait rester forte, tant la détermination des agents de la SNCF est forte à lutter contre la réforme ferroviaire voulue par le Gouvernement. Le syndicat CGT Cheminots dénonce notamment la volonté de vouloir remarier la SNCF et RFF, cumulant ainsi les 40 milliards d’euros de dettes. La crainte des salariés est de voir la SNCF contrainte de faire des économies sur le dos des agents et des clients. Pour les usagers, une disparition des petites gares locales. Pour les salariés, un recul sur leurs acquis sociaux. « Depuis 1995, il n’y avait pas eu d’attaques comme ça contre les cheminots. Nous, on joue notre avenir ; on ne va pas lâcher le morceau comme ça », expliquait ce jeudi matin Jean-Christophe Mur, délégué du personnel de conduite CGT. Et même les passagers se retrouvent face à une absence quasi totale de train au départ de Tarbes (un seul TGV de prévu en direction de Paris), la mobilisation risque d’être forte pendant plusieurs jours.

Tous attendent le résultat des négociations en cours avec le Ministre des Transports, et voir quel sera leur avenir et celui du service public de transport ferroviaire en France !

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>