En 2014, les crues de l'Echez avaient inondé des habitations à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

En 2014, les crues de l’Echez avaient inondé des habitations à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

Les fortes précipitations et les chutes de neige qui touchent les Hautes-Pyrénées depuis lundi soir ont des conséquences sur les cours d’eau en plaine. A commencer par l’Adour et l’Echez qui ont commencé à sortir de leur lit sur l’agglomération de Tarbes.

Le niveau 3 du plan interne de la ville de Tarbes va être déclenché dans la soirée au vue des nouveaux de l’Adour et de l’Echez.

En 24 heures, le débit du fleuve Adour est passé de 32 à 86 m3/s sur Tarbes. Avec une hauteur de 1,80 mètres, le niveau de l’eau a dépassé celui de la crue de 2013 et s’approche de celui de 2014. L’Echez aussi a doublé son débit, pour atteindre 42 m3/s, et s’apprête à atteindre le niveau de la crue de 2013.

Déjà, l’eau a débordé sur le quai de l’Adour, les berges aménagées et les premiers débordements sur la zone de Bastillac ont été enregistrés. La Mairie de Tarbes a mis en place une surveillance particulière des secteurs de l’Alette et d’Array dou sou et de leurs habitations.

Les berges basses de l’Adour sont fermées au public, tout comme le parking du quai de l’Adour. La prudence est de mise jusqu’à demain en fin de matinée, en attendant la décrue.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

HPyTv La Redif >> En 2014, les crues touchaient des quartiers de Tarbes

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>