Dans le Grand Tarbes, Victor Pérez est un jeune golfeur au palmarès déjà prestigieux (Tarbesinfo Images).

La valeur n’attend pas le nombre des années. Victor Perez en est la preuve vivante. A 18 ans, ce jeune golfeur a déjà un riche palmarès à en faire pâlir plus d’un. Nourri à la mamelle du Golf de l’Hippodrome à Laloubère, c’est désormais du côté des Etats-Unis qu’il va poursuivre sa destinée.

Tout petit déjà, à travers la pratique du croquet (ancêtre du golf en Ecosse), Victor exprimait son intérêt pour le sport. Une passion qui s’est confirmée, dès l’âge de cinq ans, lorsque ses parents se sont proposés de l’initier au golf. « J’y ai pris très rapidement goût, c’est un sport d’adresse et cela m’a toujours plu ». Pourtant ce jeune séméacais avoue qu’il n’était pas spécialement prédisposé à ce type d’activité sportive. « C’est vrai que peu de jeunes y joue et comme j’ai une famille de rugbymen… ». D’autant plus que du haut de son mètre quatre-vingt douze, il aurait pu se laisser tenter par l’appel que lui lançait le ballon ovale.

Mais au vu de son parcours et de son palmarès, on peut aisément affirmer que Victor a fait le bon choix en empruntant la voie du golf. L’année de ses 12 ans, il est sacré champion de France chez les Poussins. Un an plus tard, il décroche le titre de champion de ligue Midi-Pyrénées (catégorie Benjamins). Puis, au rythme d’un lancer de balle, Victor enchaîne les titres nationaux et internationaux.

Aujourd’hui, fort de ce brillant parcours, notre champion pyrénéen est inscrit sur la liste des sportifs de haut niveau et a intégré le collectif France Boys (moins de 18 ans) en 2010. Un palmarès qui n’a rien à voir avec la chance, encore moins avec le hasard. « Je suis perfectionniste et on peut dire que je ne pouvais pas mieux tomber. La complexité de ce sport fait que rien ne peut être laissé au hasard. La sensation de contrôle de ce que l’on fait, de la situation, est essentielle pour frapper le coup juste ». Et Victor de détailler les aptitudes requises pour cette pratique sportive : « une partie de golf dure en moyenne 4h15 ce qui implique une grande concentration, une grande maitrise soi, de ce que nous sommes capable de contrôler, c’est-a-dire nous-mêmes, et de ne pas se préoccuper des autres qui sont incontrôlables ».

Une analyse fine qui ne nous étonne pas lorsque l’on sait que ce jeune homme, au-delà de ses capacités physiques, a une tête bien pleine. Car si cette année il a mis le golf un peu de côté ce fût pour la bonne cause, en l’occurrence la réussite de ses études. « J’en avais fait une priorité, j’ai d’ailleurs obtenu le bac S avec mention. Ma saison a réellement commencé début juillet avec les très prestigieux grands prix de la Côte Basque ». Des tournois à l’issue desquels il s’est classé honorablement 7e à Chiberta et à Biarritz, en -3 et -7. « J’étais plutôt satisfait étant donné le peu d’entrainement que j’avais fourni ». Puis, au mois d’août 2010, il renouvela son record de l’année précédente (-14) au grand prix du Médoc. « J’étais en état de grâce toute la semaine, tout me réussissait, c’était hallucinant ».

Le bac désormais en poche, Victor peut envisager plus sereinement son avenir dans le milieu du golf et entamer un cursus d’études aux Etats-Unis. « C’est un projet qui s’étend déjà depuis 2ans et qui a été un long travail de recherche et de prises de risque avec mes parents et mon enseignant Michael Magher ». Des efforts plus que nécessaires puisque c’est la seule voie qui lui permet de concilier études supérieures de médecine et sport de haut niveau. « Tout le monde sait que la première année de médecine en France est très difficile, çà m’aurait condamné à arrêter le golf un an. Un tel retard ne peut se rattraper à ce niveau » précise Victor qui est sur le point de partir à la découverte de l’université du Nouveau-Mexique et de faire plus amples connaissances avec son nouveau coach. D’ici là, Victor s’attache à garder le rythme des entrainements quotidiens de golf en les enrichissant de séances de cardio et de musculation. Sans oublier de parfaire sa maîtrise de l’anglais à l’aide de cours particuliers. Pour que les capacités intellectuelles soient à la hauteur des aptitudes physiques requises.

Tarbesinfo, Rémy Trouches.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>