Gilles Craspay est candidat UDI aux élections législatives sur la 1re circonscription des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Gilles Craspay est candidat UDI aux élections législatives sur la 1re circonscription des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Les partis politiques des Hautes-Pyrénées se mettent en place pour les prochaines élections législatives de juin 2017. Si l’élection présidentielle, quelques semaines avant, sera l’échéance principale des différentes formations politiques, l’élection des députés sera importante pour assurer une majorité au président élu.

Après Les Républicains, c’est l’UDI qui a désigné ses candidats. 94 circonscriptions ont été attribuées fin juin, là où les sortants sont des candidats de gauche ou d’extrême-droite. Pour les Hautes-Pyrénées, c’est Gilles Craspay qui portera les couleurs du parti centriste sur la 1re circonscription*.

« En tant que président de l’UDI des Hautes-Pyrénées, j’ai souhaité pouvoir utiliser ces échéances comme un moyen d’expression. J’ai choisi la 1re circonscription pour pouvoir débattre avec Jean Glavany [député PS sortant, NDLR]. Il est le représentant de longue date du pouvoir et du gouvernement actuel. Il est utile de s’adresser à lui », indique l’adjoint au maire de Tarbes et conseiller départemental sur le canton de Tarbes 2.

Un débat que Gilles Craspay veut faire porter sur les dossiers nationaux comme locaux. Car pour l’élu local, le dossier principal est la loi Notre, qui a conduit à la fusion des régions et des communautés de communes. « Elle a apporté une grande région bizarre qui vient de se choisir un nom aberrant. Tout ça se fait dans l’urgence, à la va-vite », indique Gilles Craspay. Avec un même constat pour la future grande agglomération. « C’est une carte prédéfinie par les services de l’Etat. Le seul objectif est de faire disparaître les Départements, et à plus long terme les communes. »

La campagne se fera donc sur le bilan politique et économique du gouvernement de Manuel Valls et de François Hollande. L’UDI entend bien peser dans les débats à moins… qu’un accord national soit conclu entre Les Républicains et l’UDI pour des candidatures uniques. Alors, des quatre candidats en lice, il n’en restera que deux. Mais avant cela, il faudra que les électeurs et sympathisants de droite choisissent le candidat des Républicains à la primaire. Une primaire où l’UDI ne sera pas présente.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

*Le choix de la candidate pour la 2e circonscription des Hautes-Pyrénées sera annoncé le 13 juillet 2016 par la Commission Nationale d’investiture de l’UDI.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com