Déjà investi par l'UDI, Gilles Craspay devrait représenter Les Républicains pour les élections Législatives, sur la première circonscription des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Déjà investi par l’UDI, Gilles Craspay devrait représenter Les Républicains pour les élections Législatives, sur la première circonscription des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Alors que la primaire de la gauche, puis l’élection présidentielle sont dans toutes les têtes, les candidats aux élections législatives se préparent à mener campagne. Car la victoire d’un Président passe aussi par celle de sa majorité à l’Assemblée Nationale.

A droite, la victoire de François Fillon à la Primaire a rebattu quelques cartes. « Jusqu’à samedi dernier, les Républicains avaient des candidats investis sur une grande partie des circonscriptions, tout comme l’UDI. J’ai eu l’investiture UDI sur la première circonscription », explique Gilles Craspay, président de l’UDI des Hautes-Pyrénées et adjoint au maire de Tarbes. Pour les Républicains, Myriam Mendès (1re circonscription) et Clément Menet (2e circonscription) avaient été désignés. « Depuis que François Fillon a été désigné à la Primaire, il a été décidé par son équipe de reprendre l’ensemble des discussions et des désignations faites par l’équipe précédente. »

En parallèle, l’UDI a choisi de soutenir François Fillon à l’élection présidentielle, et pourrait se voir réserver 110 à 120 circonscriptions sur toute la France… dont celle de la 1re circonscription des Hautes-Pyrénées. Un choix qui devrait être acté dans les prochains jours, tant par Les Républicains, que par l’UDI et le Parti Radical Valoisien.

C’est donc avec sérénité que Gilles Craspay a rencontré la presse ce mardi 18 janvier 2017 pour évoquer les prochaines élections législatives. Si sa collègue au conseil municipal pourrait ne pas être candidate, Gilles Craspay mènera campagne aux côtés du Républicain (et maire de Vic-en-Bigorre) Clément Menet. « Myriam est une femme de valeur. Elle a un vrai engagement politique, un vrai volontarisme. Il n’y a eu aucune tension entre elle et moi. C’est assez rare pour être souligné », ajoute Gilles Craspay.

Et ce n’est pas la candidature spontanée de Patrick Butor sur la première circonscription qui inquiète l’adjoint au maire de Tarbes, qui entend porter les valeurs du centrisme et des Républicains sur une circonscription détenue par le socialiste Jean Glavany.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>