Charles Rocheteau et Sylvie Ferrer (et leurs suppléants) seront les candidats de La France Insoumise dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Charles Rocheteau et Sylvie Ferrer (et leurs suppléants) seront les candidats de La France Insoumise dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Dans des locaux fraîchement redécorés aux couleurs de la France Insoumise, à deux pas du supermarché Ormeau à Tarbes, les militants du mouvement conduit par Jean-Luc Mélenchon étaient réunis ce mardi 24 janvier 2017 pour lancer la campagne des élections législatives dans les Hautes-Pyrénées.

Car ce mouvement citoyen a décidé de mener de front les deux campagnes, présidentielle et législatives, sur le terrain. Et pour la France Insoumise, Sylvie Ferrer (et son suppléant Manuel Moutoussamy-Dardel) sur la première circonscription, et Charles Rocheteau (et sa suppléante Marie-Jo Sanchez) sur la seconde circonscription sont entrés officiellement en campagne électorale.

Des candidats « désignés démocratiquement lors de la dernière assemblée générale et validés par un comité électoral national » parmi les membres de la France Insoumise. Pas de parti politique mis en avant, mais des représentants de la société qui ont décidé de porter le programme de la France Insoumise, porté nationalement par Jean-Luc Mélenchon.

Sur la première circonscription, Sylvie Ferrer (49 ans, d’Antist) est une militante altermondialiste déjà engagée dans de nombreux combats. « J’ai un parcours d’engagement à long terme sur des thèmes qui font partis des mesures emblématiques de la France Insoumise. Je me suis déjà investi et j’ai combattu contre la Loi Travail, les traités de libre échange… », explique la candidate. « Notre objectif est d’échanger avec la population et d’informer sur des sujets sur lesquels on les tient trop souvent éloignés. »

A ses côtés, Manuel Moutoussamy-Dardel est un artiste et technicien du son. Militant du Parti de Gauche, il veut « représenter la parole des plus démunis. Les gens qui sont en difficulté ont besoin de gens qui ont connu les mêmes difficultés. »

Maire de Bazillac (près de Rabastens), Charles Rocheteau mènera la campagne sur la 2de circonscription, avec Marie-Jo Sanchez. « En tant qu’élu, il y a des choses qui me gênent. Comme la gestion de l’eau avec de grosses entreprises qui essaient de s’imposer alors que de grandes villes ont fait le choix de la régie. » Autre dossier local, les fusions d’intercommunalités dont la grandeur gène ce retraité de la fonction publique. « On a créé, par la Loi Notre, un grand pôle Tarbes – Lourdes. Les autres territoires ruraux vont avoir du mal à vivre. »

La campagne débute donc sur le programme développé par les militants de la France Insoumise, sur la base du programme L’Humain d’abord, porté lors de la campagne de 2012. Un programme qui était alors commun avec le Front de Gauche, et donc le Parti Communiste Français. Mais en 2017, si les militants du PCF ont décidé de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon, il n’y aura pas de candidats communs, en Hautes-Pyrénées, pour les Législatives. La France Insoumise et le PCF n’ayant pas trouvé de point d’accord.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>