Jean Glavany a confirmé qu'il serait bien candidat à sa succession aux élections Législatives de juin 2017 en Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Jean Glavany a confirmé qu’il serait bien candidat à sa succession aux élections Législatives de juin 2017 en Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

On attendait Emmanuel Macron, voire Bernard Cazeneuve pour succéder à Jean Glavany. Ce sera finalement… Jean Glavany ! Elu depuis 1993 à l’Assemblée Nationale, le député PS des Hautes-Pyrénées a décidé de briguer un nouveau mandat devant les électeurs de la 1re circonscription.

Une décision que l’élu de 67 ans a mûrement réfléchi. D’abord en ce demandant s’il avait encore l’enthousiasme nécessaire pour passer cinq nouvelles années sur les bancs du Parlement. « Il y a chez moi une volonté de ne pas faire le combat de trop. Mon enthousiasme a parfois été douché par l’expérience de ces cinq années où les choses ont parfois été pénibles à vivre pour les parlementaires de la majorité », confesse l’élu socialiste.

Jean Glavany a également consulté les élus et les militants socialistes de sa circonscription pour mesurer leur envie de poursuivre leur travail ensemble. Enfin, l’envie d’agir pour ce territoire. « Je suis élu depuis 23 ans. Mais je ne suis élu sur cette circonscription que depuis cinq ans. J’ai découvert notamment la montagne et les vallées. Il y a encore un enthousiasme pour ce territoire. »

Pourtant, Jean Glavany sait que l’élection ne sera pas facile. Un vent de changement souffle sur la politique française (et internationale), en premier lieu pour le locataire de l’Elysée. « Le match va être dur pour la gauche en France, et ici aussi. Face à la difficulté du combat, c’est difficile de s’échapper », note l’amoureux du rugby. En face de lui, le maire de Vic-en-Bigorre Clément Menet (Les Républicains) et l’adjoint au maire de Tarbes Gilles Craspay (UDI) ont déjà annoncé leur candidature. D’autres devraient suivre, notamment à gauche.

Mais Jean Glavany souhaite pouvoir assurer une union de la gauche lors de cette élection. « J’ai la volonté de rassembler les socialistes au niveau départemental ; rassembler aussi la majorité départementale avec les Radicaux de Gauche ; rassembler la gauche dans tout le département », explique le député PS sortant.

Une campagne électorale qui sera, dans tous les cas, la dernière. Car Jean Glavany l’assure : « je suis candidat pour la dernière fois. J’ai toujours dit que je ne serais pas candidat après 70 ans aux Législatives. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com