Jean Glavany, candidat PS sur la 1re circonscription des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Images).

Ce mercredi 15 février 2012, Nicolas Sarkozy devrait annoncer officiellement sa candidature sur le plateau de TF1. Mais Jean Glavany, à l’image du Parti socialiste, n’est pas dupe. « On est déjà dans la campagne présidentielle avec un candidat (UMP, ndlr) qui ne s’est pas déclaré. Nicolas Sarkozy est en campagne depuis longtemps. Il utilise les moyens de la République. Et ça se chiffre en dizaines de millions d’euros. Quand il fait le parallèle avec François Mitterrand en 1988, le président sortant ne faisait pas campagne avant. Il ne se déplaçait pas partout. L’annonce de sa candidature va faire flop, car il l’est déjà. »

Et de fait, la campagne présidentielle a déjà débuté. Une campagne que le député PS sortant veut mener activement, en parallèle de la campagne des législatives qu’il mène sur la première circonscription. « Cette circonscription, c’est près de 300 communes. J’irai dans toutes. Il ne faut jamais sous-estimé une élection », explique Jean Glavany, qui veut adopter la même philosophie pour la présidentielle. « J’ai pu discuter avec François Hollande. J’ai trouvé un candidat très concentré sur la campagne. Il est serein mais pas triomphaliste. Je suis choqué des déclarations de certains socialistes qui donnent l’impression de se partager les postes. Il faut faire campagne, être présent, et c’est pareil ici ! ».

Dans les Hautes-Pyrénées, Jean Glavany pourra compter sur l’appui de deux co-présidents de poids pour son comité de soutien : Pierre Forgues et Michel Pélieu. Le président PRG du Conseil Général et le député PS sortant de la première circonscription. « J’aurai besoin de tous les élus socialistes et radicaux. Je sillonne ces cantons depuis quelques mois, et je vois que les gens savent qui est Jean Glavany. Je ne pars pas de rien… », explique le député sortant de la troisième circonscription, désormais fondue dans les deux circonscriptions restantes. Le Val d’Adour étant rattaché à la seconde, il sera aux côtés de Jeanine Dubié, candidate PRG-PS.

Face à « la démarche autocratique d’un homme qui remet en cause certains droits », Jean Glavany veut être le candidat du PS et de François Hollande. « Nous allons défendre les valeurs de la République contre les agressions d’un homme qui fait campagne sans le dire ». C’est donc deux visions de la France et de ses valeurs qui s’opposeront lors de l’élection présidentielle. En attendant le troisième tour parlementaire pour « donner à François Hollande une majorité pour appliquer le programme qu’il présente aux Français ».

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.


Hautes-Pyrenees Legislatives Jean Glavany par pyreneesinfotv

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>