Martine Lignières-Cassou, députée PS des Pyrénées-Atlantiques (Pyrénéesinfo Béarn, Archives).

L’hypothèse d’une amélioration de la desserte ferroviaire du Béarn et de la Bigorre par un simple aménagement des voies existantes entre Dax et Orthez a fait son apparition ces jours dernier. Elle est purement et simplement inacceptable.

Depuis 6 ans, nous nous battons pour obtenir une desserte LGV du Béarn et de la Bigorre qui placerait notre territoire à 3 heures de Paris. A la veille de la saisine de la Commission nationale du débat public, nous ne pouvons accepter cette hypothèse qui ne serait qu’un renoncement à toute ambition pour notre territoire.

Cette simple amélioration des voies existantes entre Dax et Orthez ferait gagner au Béarn trop peu de temps par rapport au temps de parcours existant. Le gain pour le territoire sera nul : avec un tel tracé,  le Béarn et la Bigorre, soit 500 000 habitants,  seraient  marginalisés par rapport au sud des Landes et à la Côte basque -territoires de même importance démographique- qui seraient reliés, eux, à la grande vitesse ferroviaire.

Nous ne pouvons concevoir que les élus landais s’opposent à la desserte LGV du Béarn et de la Bigorre. Comment accepter que soit mis en danger le développement de tout le Piémont pyrénéen ?  Où est la solidarité entre les territoires ?

Notre bassin de vie doit être irrigué par la LGV, il en va de l’attractivité de notre territoire,  du dynamisme de nos entreprises et de la garantie de nos emplois.

La desserte LGV du Béarn et de la Bigorre est une nécessité vitale. Grâce aux parlementaires béarnais et bigourdans, elle est inscrite dans la Loi sur le Grenelle de l’environnement. Elle doit être mise en œuvre.

Martine Lignières-Cassou, députée PS des Pyrénées-Atlantiques.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>