Impôts locaux, investissements et dette : les élus de Lourdes ont débattu des orientations budgétaires ce mardi soir (Pyrénéesinfo Lourdes, Eric BENTAHAR).

Impôts locaux, investissements et dette : les élus de Lourdes ont débattu des orientations budgétaires ce mardi soir (Pyrénéesinfo Lourdes, Eric BENTAHAR).

A quelques semaines de la création de la grande agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées, c’est au conseil municipal de Lourdes que les élus étaient réunis pour parler de l’année 2017. Une année particulière qui verra se mettre en place la nouvelle agglomération qui, en attendant, provoque encore de nombreuses incertitudes.

En attendant, le débat d’orientations budgétaires était au menu des élus lourdais. L’occasion pour la majorité municipale menée par Josette Bourdeu de faire le point sur l’état des finances et les investissements pour l’année prochaine.

Mais la première question des habitants de Lourdes sera sans doute sur les taxes locales. Dans un objectif de « reconquérir les équilibres financiers », la municipalité a décidé de ne pas augmenter les impôts locaux (pour la part municipale) en 2017. « Un travail est en cours pour parvenir cette année encore à les diminuer », indique Gérald Capel, l’adjoint au maire en charge des finances.

Il en sera (presque) de même pour les hôteliers lourdais, mais surtout pour les touristes venant dormir à Lourdes, puisque la taxe de séjour ne devrait pas augmenter avant 2018. Cette année, la recette est passée de 800 000 euros à 2,1 millions d’euros, en la faisant calculer au réel et non plus sur un forfait.

Pour maintenir les taux d’imposition, la municipalité a décidé de poursuivre les mutualisations de moyens avec l’Office de tourisme, le Centre Communal d’Action Sociale et la Communauté de Communes du Pays de Lourdes. Le transfert de nouvelles compétences vers la grande agglomération, voulu par la loi Notre, participera aussi à la maîtrise des charges. Ainsi, dès le 1er janvier 2017, l’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées gérera les transports publics, les aires d’accueil des gens du voyage, les commerces et la politique de la Ville. Seule la promotion du tourisme devrait rester à Lourdes en raison du caractère particulier de la cité mariale.

Pour 2017, la maire de Lourdes a annoncé que Lourdes Plage, la Coupe du Monde de VTT et l’étape du Championnat du Monde de Trial seront organisés dans la cité. De même, les subventions aux associations resteront stables pour l’année prochaine.

Reste qu’avec une épargne nette négative de 650 000 euros, la ville n’a pas encore retrouvé toute sa capacité d’investissement. Ce sont donc 6 à 8 millions d’euros qui seront investis dans la ville en 2017, financés par un nouvel endettement (il sera de 28,6 millions d’euros au 1er janvier 2017). Il servira à poursuivre le déploiement de la vidéo protection, les travaux sur le quai Boissarie et la rénovation du hall du Château Fort. Parmi les nouveaux projets annoncés : les travaux à l’église paroissiale, l’installation des bornes escamotables, la couverture du boulodrome, la création de courts de tennis ou encore l’acquisition de la Tour du Moulin.

Autant de choix économiques pour 2017 qui n’ont pas provoqué de grands débats sur les dossiers lourdais. Car la plupart des (trop) longs discours ont préféré se porter sur la politique nationale (voire internationale), donnant des allures d’assemblée nationale à un conseil chargé de s’occuper du quotidien de ses habitants.

Pyrénéesinfo à Lourdes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com