Une manifestation de soutien aux salariés de la Polyclinique de l'Ormeau à Tarbes s'est déroulée devant le tribunal de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Une manifestation de soutien aux salariés de la Polyclinique de l’Ormeau à Tarbes s’est déroulée devant le tribunal de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

35 jours de lutte déjà pour les salariés de la Polyclinique de l’Ormeau à Tarbes. Ce mardi 13 décembre 2016, c’est devant le tribunal de grande instance de Tarbes que salariés et syndicats se sont retrouvés. A l’intérieur, 17 grévistes étaient assignés par le groupe Médipôle Partenaires (propriétaire de la Polyclinique de Tarbes) pour « dégradations, occupation et séquestrations ». Des accusations que les salariés grévistes récusent, et qui fait suite à l’occupation du hall d’entrée du site de l’Ormeau Centre. « 40 salariés non grévistes dont 5 médecins ont attesté par écrit du caractère totalement pacifique de l’occupation de la clinique et du fait que les grévistes n’avaient jamais empêché salariés non grévistes et usagers d’accéder aux services de la clinique », explique le communiqué de presse de la CGT.

Côté négociations, l’impasse est toujours là. Les grévistes dénoncent la faiblesse des propositions de la direction, qui a su retrouver la table des négociations ce lundi soir, dans les locaux de la Préfecture des Hautes-Pyrénées.

En attendant de trouver un accord, les salariés grévistes ont entamé une tournée des collectivités locales ces derniers jours. Après être intervenus devant les élus du Conseil Départemental vendredi soir, ils étaient au conseil municipal de Tarbes ce lundi soir pour expliquer la situation aux élus. Jeudi, ce sera au tour du conseil communautaire du Grand Tarbes d’accueillir les grévistes et de voter une motion de soutien, déjà votée par le Département et la ville de Tarbes.

Reste que la tension est toujours là. Et une nouvelle étape sera franchie ce mercredi 14 décembre 2016 avec un blocage annoncé de tous les accès à la clinique à Tarbes, à l’exception des malades sous traitement de chimiothérapie et de radiothérapie. Patients et hôpital public sont prévenus…

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com