La paëlla géante et ses mille convives ont conclu les animations de l'été à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La paëlla géante et ses mille convives ont conclu les animations de l’été à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Trois mois d’animations estivales se sont conclues ce samedi 12 septembre 2015 autour d’une paëlla géante. Si un chapiteau a du abriter de la pluie les grandes marmites remplies de paëlla, devant la Halle Marcadieu de Tarbes, l’animation n’en a pas été moins suivie. Les mille parts ont trouvé preneur pour une soirée placée sous le signe de la convivialité et de la musique.

Une nouvelle fois, le comité des fêtes de Tarbes et l’Office de tourisme ont proposé une animation populaire qui a plus au grand nombre. A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, le maire de Tarbes, Gérard Trémège, a dressé le bilan des animations de l’été.

A commencer par les Fêtes de Tarbes du mois de juin. « Elles connaissent un développement populaire extraordinaire, qui dépasse largement les frontières de la ville et du département. Elles se sont déroulées dans une excellente organisation et sans problème majeur », constate Gérard Trémège. Les Fêtes de Tarbes 2016 ont déjà leurs dates : elles se dérouleront du 21 au 26 juin 2016.

Premier gros festival de l’été à Tarbes, Tarba en canta a su, lui aussi rencontrer un large public. « C’est un festival lancé à mon initiative, avec Pascal Caumont. Il connaît un succès incroyable et fait venir des initiés du Grand Sud et d’Espagne », ajoute le maire ; rappelant un contexte financier contraint avec « un budget modeste, maîtrisé et des aides ridicules alors qu’il porte l’identité de notre terroir. »

Si Equestria a subit deux journées de pluie qui ont vu un millier de personnes renoncer à se rendre au Haras en journée, le maire souligne l’intérêt d’avoir pérénisé la présence du grand chapiteau pour la Nuit des Créations et de nombreuses animations en journée.

Enfin, Tarbes en tango a su conquérir, là encore, un public d’initiés et un public populaire autour de spectacles de grande qualité. « Vingt nations étaient présentes. Le festival s’adresse à des fanas du tango qui viennent d’Egypte, d’Argentine, des Etats-Unis, de Russie… Ils trouvent à Tarbes une offre complète dans une ville à taille humaine », souligne Gérard Trémège. Le festival Tarbes en tango qui a accueilli cette année 20 000 festivaliers durant dix jours, pour des retombées économiques estimées à 3 millions d’euros.

L’été se terminera avec le festival Terro’Art, qui se déroulera le dernier week-end de septembre. Autour de l’art et de la gastronomie, des artisans seront présents durant deux jours sous la Halle Marcadieu, faisant tourner la page de l’été pour celle d’un automne qui s’annonce lui aussi animé.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>