Malgré toute la mobilisation, le TPR n'a pas réussi à sauver sa place en Pro D2 (Archives).

Malgré toute la mobilisation, le TPR n’a pas réussi à sauver sa place en Pro D2 (Archives).

C’est peut-être la fin (provisoire ?) du rugby professionnel dans les Hautes-Pyrénées. Ce lundi 9 mai 2016, le Tribunal administratif de Versailles a confirmé la sanction à l’encontre du Tarbes Pyrénées Rugby, selon nos confrères de La Nouvelle République des Pyrénées.

A la fin de la saison, quelque soit son classement (13e à la 28e journée) et malgré ses huit points retirés, le Tarbes Pyrénées Rugby devra quitter la Pro D2 pour rejoindre la Fédérale 1.

Même si elle était autant attendue que redoutée, la décision attriste tous les amoureux de rugby des Hautes-Pyrénées, dont le TPR portait les couleurs depuis de nombreuses années dans l’élite.

Il reste donc à réinventer une histoire pour le Tarbes Pyrénées Rugby, et pour le rugby tarbais en général. La fin de saison sera triste, même si les joueurs continuent à se battre sur le terrain pour ne pas descendre plus loin que la Fédérale 1.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

La réaction du Tarbes Pyrénées Rugby

« Le Tarbes Pyrénées Rugby n’évoluera donc pas en championnat professionnel la saison prochaine. Dans l’immédiat, le club doit terminer au mieux sa saison sportive avec la réception de Dax et le déplacement à Bourgoin, deux rencontres capitales pour lesquelles le club dans son ensemble – dirigeants, staff, partenaires et supporters – renouvelle sa confiance à ses joueurs.

Par ailleurs le TPR tient à vivement remercier les partenaires et les supporters qui durant les moments les plus difficiles de cette saison ont manifesté leur attachement à leur club d’une manière ou d’une autre. Leur engagement dans cette épreuve a été un soutien capital pour les dirigeants engagés dans les multiples procédures de recours intentées dans cette affaire.

Le club, fort de ses convictions avait bon espoir d’obtenir gain de cause alors que les instances dirigeantes le condamnaient pour des faits entraînant « un manquement à l’équité sportive ». Où se situe l’équité sportive quand dans ce championnat professionnel, le montant des budgets des clubs subit un écart de un à cinq ? Le TPR, par contrat moral passé entre le président et ses joueurs, a pourtant respecté l’équité sportive en poursuivant contre vents et marées, sans le fausser, le déroulement du championnat.

Aujourd’hui, le club doit regarder vers l’avenir avec l’ambition de récupérer au plus vite sa légitime position dans le paysage sportif national. Le TPR réunit mercredi 11 mai ses partenaires et vendredi 13 mai son conseil d’administration afin de jeter les fondations de la saison à venir. »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>