Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, veut quitter le Grand Tarbes pour rejoindre le canton d'Ossun (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, veut quitter le Grand Tarbes pour rejoindre le canton d’Ossun (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La rentrée était jusque là calme. Les enfants sont à l’école, l’été se termine et les élus reprennent les grands dossiers. Du côté de la Préfecture, on prépare le découpage des nouvelles communautés de communes, avec un projet de grande agglomération réunissant le Grand Tarbes, le Canton d’Ossun, le Pays de Lourdes, ainsi que Gespe-Adour-Alaric et la communauté de Bazet. Mais le maire de Tarbes n’entend pas laisser la Préfète des Hautes-Pyrénées dessiner la nouvelle carte aussi facilement.

Lors de sa conférence de presse de rentrée, Gérard Trémège a indiqué qu’il était prêt à quitter le Grand Tarbes si la gouvernance actuelle était maintenue. « Le projet de Mme la Préfète est un projet que je défend depuis près de vingt ans. Sur le fond, je ne peux qu’être d’accord sur ce nouveau périmètre. Mais avant de donner l’accord qui est nécessaire, la ville de Tarbes devra obtenir des engagements (…). Le problème bloquant, c’est celui de la gouvernance. Je n’ai pas envie que M. Habas [président du Grand Tarbes et maire d’Orleix, NDLR] soit le président de la grande agglomération. Encore moins M. Boubée. Je n’ai pas envie que M. Glavany tire les ficelles. Tant qu’on n’aura pas un engagement pour une gouvernance consensuelle, je m’opposerai à ce projet », explique Gérard Trémège.

Et de poursuivre : « La ville de Tarbes est prête à quitter le Grand Tarbes et s’associer avec la CCCO (Communauté de Communes du Canton d’Ossun) qui ne veut pas rejoindre le Grand Tarbes ».

Tarbes peut-elle quitter la communauté d’agglomération du Grand Tarbes ? Selon le maire de Tarbes, la nouvelle loi Notre le permet. « Le conseil municipal peut voter le départ du Grand Tarbes si on est accueilli par une autre agglomération. Non seulement on sortira, mais on récupèrera tout ce qu’on a transféré au Grand Tarbes pour l’apporter à d’autres », ajoute Gérard Trémège. Quant à la continuité territoriale, elle serait assurée par la commune de Juillan.

Le maire de Tarbes a commencé à rencontrer des élus du Canton d’Ossun pour étudier cette proposition. « Je lance un appel aux conseillers communautaires de la CCCO. Je suis prêt à vous rejoindre, et je ne demande rien. Je veux une communauté de communes dynamique. Et le Grand Tarbes deviendra le Grand Orleix ou le Grand Aureilhan. »

Pour le maire de Tarbes, l’apport de la présidence de Charles Habas à l’agglomération est nulle. « Tous les projets portés sur la ville de Tarbes par l’agglomération, et notamment le Bâtiment 313, est en stand by, voire à l’abandon. Il n’y a pas de vision. Il y a des zones d’activités remplies… par des gens du voyage ! Je n’ai plus envie de faire partie d’une communauté d’agglomération aussi endommagée où il ne se passe rien sinon de la politique politicienne. »

Reste désormais à connaître les réactions de l’Etat et de la présidence du Grand Tarbes… mais aussi de la Communauté de communes du Canton d’Ossun dans un contexte de réforme territoriale qui va bouleverser le quotidien des élus locaux.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>