Un mouvement de grève reconductible est annoncé à la Polyclinique de l'Ormeau à Tarbes (Archives).

Un mouvement de grève reconductible est annoncé à la Polyclinique de l’Ormeau à Tarbes (Archives).

Si ce mardi 8 novembre 2016 sera une journée de manifestation dans le monde de la santé, un cran de plus dans la protestation sera franchi à la Polyclinique de l’Ormeau à Tarbes. A l’appel de la CGT Polyclinique de l’Ormeau, un mouvement de grève sera lancé ce mardi 8 novembre 2016 au sein de l’établissement privé de santé.

Dans un communiqué de presse, les salariés expliquent leur mouvement, dénonçant des conditions de travail qui se dégradent dans l’établissement. «Nous nous retrouvons mis à mal, à la fois par les mesures d’économie, la baisse tarifaire et la pression de plus en plus prégnante des actionnaires d’un groupe « Médipôle Partenaires» qui vient de rentrer en bourse. Adaptabilité, mobilité, flexibilité est-ce ainsi que nous pourrons continuer à apporter une prise en charge de qualité ? Démotivation, démissions, arrêts maladie, burn-out, il est temps de dire non ! Face à des organisations du travail inadaptées, face à un pouvoir d’achat qui dégringole, nous avons décidé de nous battre.

Nous avons tout tenté pour éviter cette grève, nous dialoguons depuis de longs mois avec la Direction, mais les dernières décisions prises par celle-ci et des propositions jugées inacceptables par les salariés, nous conduisent à ce mouvement de grève.

Nous sommes tout à fait conscients de la gêne que cela risque de provoquer pour les usagers et leurs familles, mais nous sommes persuadés qu’ils sauront nous comprendre, eux qui ont vu les tarifs augmenter alors que les conditions de prise en charge se détériorent.»

Pyrénéesinfo Tarbes, E.B.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>