Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, et la direction de l'IFCS, ont annoncé le rachat du Haras de Tarbes par la Ville de Tarbes (DR, Mairie de Tarbes).

Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, et la direction de l’IFCS, ont annoncé le rachat du Haras de Tarbes par la Ville de Tarbes (DR, Mairie de Tarbes).

Depuis plusieurs mois, l’avenir du site du Haras de Tarbes était menacé par un risque de vente à un promoteur immobilier. Faisant la chasse aux coûts, l’Etat avait décidé de vendre le site classé de Tarbes, peu importe l’avenir de cet espace historique de huit hectares installé en coeur de ville, berceau de l’anglo-arabe.

Une situation qui a préoccupé le maire de Tarbes, au point de signer une première convention pour mettre en place une convention d’occupation et de gestion sur 99 ans. Mais les changements successifs de direction ont enterré cette première tentative de sauvegarde du site dans le patrimoine public.

Il faudra donc attendre le 1er juillet prochain pour voir la ville de Tarbes devenir propriétaire du Haras de Tarbes. Gérard Trémège l’a annoncé cette semaine, après avoir trouvé un accord avec les services de l’Etat. Deux millions d’euros seront nécessaires pour son achat, et cinq millions d’euros (sur plusieurs années) pour rénover le site, tant ses bâtiments de style Empire que ses espaces verts.

Mais Gérard Trémège veut profiter de cette acquisition pour faire revivre un site qui n’a plus d’activités depuis de trop longues années. Dès le 9 juillet 2016, une grande journée de fête permettra à tous les Tarbais de rentrer sur le site du Haras de Tarbes pour découvrir cet espace majestueux. Bien évidemment, le festival Equestria retrouvera son écrin durant le mois de juillet, mais les Tarbais pourront profiter du site désormais tout au long de l’année.

Des activités et des animations devraient arriver au fil des mois dans les différents espaces du Haras de Tarbes. Déjà, le maire de Tarbes souhaite rénover le manège à chevaux, créer une piste praticable par tous les temps, et couvrir la carrière afin d’y proposer des spectacles et des concours. D’autres activités comme un maréchal-ferrant, des ateliers d’équithérapie… sont déjà envisagées. Mais comme lors du rachat du site historique industriel de l’Arsenal, l’histoire de ce quartier est désormais à ré-écrire dans la ville.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com