Symboliquement, le maire de Tarbes, Gérard Trémège, a fait sa conférence de presse de rentrée au coeur du Haras de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Symboliquement, le maire de Tarbes, Gérard Trémège, a fait sa conférence de presse de rentrée au coeur du Haras de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Installée dans une partie du vaste parc du Haras National, une grande tablée accueillait la traditionnelle conférence de presse de rentrée du maire de Tarbes. Gérard Trémège a choisi symboliquement de s’installer dans le Haras de Tarbes, quelques mois après la signature officielle de la vente du site historique à la municipalité.

« On veut en faire un site ouvert au grand public le plus souvent possible, même s’il y a des problèmes de sécurité à régler. Il y aura notamment un guide à demeure », explique Gérard Trémège. Le maire de Tarbes a détaillé les premiers travaux qui seront réalisés dès le mois prochain, alors que les premiers chevaux de la brigade équestre du 1er RHP sont déjà arrivés dans les box du Haras de Tarbes. Plus de trois millions d’euros sont déjà engagés sur le site, avec la vente et les premiers travaux. La conciergerie sera rénovée, la façade de l’immeuble donnant sur la rue du Régiment de Bigorre et les appartements seront refaits, et le manège retrouvera de nouvelles couleurs pour 800 000 euros. Sans oublier la mise en norme d’accessibilité de la médiathèque et la couverture d’une carrière sur 3 000 m2. « Il y aura une ferme pédagogique de 2 000 m2, avec une entrée sur la promenade du Pradeau. Nous travaillons également sur l’activité d’équithérapie avec les militaires et d’autres structures dès janvier 2017 », ajoute Gérard Trémège.

Un symbole d’une dynamique toujours présente sur la ville de Tarbes alors que les animations estivales vont se refermer à la fin du mois avec Terro’Art et ses 10 000 personnes attendues durant un week-end sous la Halle Marcadieu. Tous les rendez-vous ont su attirer un large public, même si le festival Equestria a pâtit d’une baisse de fréquentation en journée. Tarbes en canta, les Fêtes de Tarbes, Tarbes en tango et ses 17 000 festivaliers venus du monde entier, la tournée TF1, le festival Rockabilly et la paëlla géante, sans oublier les animations dans les différents sites de la ville durant tout l’été ont permis d’offrir un programme riche aux estivants et touristes de la ville.

L’été prochain, les rendez-vous devraient être de retour avec une nouvelle structure municipale à leur tête. Jusqu’à la fin de l’année, l’Office de tourisme et le Comité des fêtes de Tarbes organisent ces manifestations. Mais la création de la nouvelle grande agglomération entraînera, dès le 1er janvier 2017, le transfert de la compétence tourisme de la ville vers l’agglomération. L’Office de tourisme devant communautaire, toutes les manifestations municipales seront regroupées au sein de Tarbes Animations.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Dans un prochain article, nous reviendrons sur les autres sujets évoqués par le maire de Tarbes : la Grande Agglomération, l’avenir de l’aéroport de Tarbes Lourdes et l’actualité économique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>