Le Tarbes Pyrénées Rugby traverse une grave crise financière (DR).

Le Tarbes Pyrénées Rugby traverse une grave crise financière (DR).

Depuis quelques jours, les réunions de crise se succèdent au stade Maurice-Trélut. La direction du Tarbes Pyrénées Rugby est confronté à une impasse financière importante. Des difficultés avec un partenaire important ont provoqué un trou dans les comptes. Juristes et comptables sont penchés sur les différents détails de ce dossier compliqué, que le président du TPR, Antoine Nunez, n’évoque qu’à demi-mots. En attendant, les partenaires privés et publics devront remettre de l’argent dans le club, alors que le contexte économique des Hautes-Pyrénées n’est pas fleurissant.

Mais l’enjeu est important : « La remise en cause des contrats (…) pointée par la DNACG dernièrement est de nature à provoquer la relégation du club en série amateur inférieure. »

L’avenir est donc sombre au stade Maurice-Trélut pour l’équipe phare du rugby des Hautes-Pyrénées.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Voici le communiqué intégral de la direction du Tarbes Pyrénées Rugby.

«Comme vous avez pu le suivre dans la presse, le Tarbes Pyrénées Rugby traverse de graves difficultés financières en raison de la défaillance de l’un de ses partenaires principaux.

La remise en cause des contrats qu’il a fournis au club depuis trois ans, pointée par la DNACG dernièrement est de nature à provoquer la relégation du club en série amateur inférieure.

Deux réunions du Conseil de Surveillance ont été provoquées dans l’urgence les 10 et 16 octobre derniers pour informer les membres du conseil et les représentants des institutions – Mairie de Tarbes, Conseil Départemental, Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes, Région – qui soutiennent notre club, du résultat de nos investigations et des observations de la DNACG.

Les décideurs institutionnels, économiques et sportifs présents à ces réunions se sont accordés à l’unanimité sur la nécessité à divers titres de fournir les efforts indispensables à la survie et à la pérennité du Tarbes Pyrénées Rugby.

La gravité de la situation réclame une réaction urgente.

Le TPR est convoqué  prochainement devant la DNACG afin de faire le point exact des engagements défaillants et des solutions présentées par le club.

D’ores et déjà, une Assemblée Générale Extraordinaire est convoquée le samedi 21 novembre prochain pour informer les actionnaires et leur demander l’autorisation d’engager une procédure d’augmentation de capital.

Ensemble, responsables politiques, décideurs économiques, supporters, sportifs, nous avons la capacité de maintenir ce club dans l’élite nationale du rugby.

C’est à nous qu’il revient de savoir si ce club centenaire poursuit sa route, s’il continue de porter le nom de Tarbes et des Hautes Pyrénées sur tout le territoire, s’il continue d’offrir à nos jeunes rugbymen la possibilité de s’épanouir dans ce sport en nourrissant les clubs de l’élite comme les clubs du département. »

« Comme vous avez pu le suivre dans la presse, le Tarbes Pyrénées Rugby traverse de graves difficultés financières en raison de la défaillance de l’un de ses partenaires principaux.

La remise en cause des contrats qu’il a fournis au club depuis trois ans, pointée par la DNACG dernièrement est de nature à provoquer la relégation du club en série amateur inférieure.

Deux réunions du Conseil de Surveillance ont été provoquées dans l’urgence les 10 et 16 octobre derniers pour informer les membres du conseil et les représentants des institutions – Mairie de Tarbes, Conseil Départemental, Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes, Région – qui soutiennent notre club, du résultat de nos investigations et des observations de la DNACG.

Les décideurs institutionnels, économiques et sportifs présents à ces réunions se sont accordés à l’unanimité sur la nécessité à divers titres de fournir les efforts indispensables à la survie et à la pérennité du Tarbes Pyrénées Rugby.

La gravité de la situation réclame une réaction urgente.

Le TPR est convoqué  prochainement devant la DNACG afin de faire le point exact des engagements défaillants et des solutions présentées par le club.

D’ores et déjà, une Assemblée Générale Extraordinaire est convoquée le samedi 21 novembre prochain pour informer les actionnaires et leur demander l’autorisation d’engager une procédure d’augmentation de capital.

Ensemble, responsables politiques, décideurs économiques, supporters, sportifs, nous avons la capacité de maintenir ce club dans l’élite nationale du rugby.

C’est à nous qu’il revient de savoir si ce club centenaire poursuit sa route, s’il continue de porter le nom de Tarbes et des Hautes Pyrénées sur tout le territoire, s’il continue d’offrir à nos jeunes rugbymen la possibilité de s’épanouir dans ce sport en nourrissant les clubs de l’élite comme les clubs du département.»

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>