Alexandre et Bastien font parti des jeunes engagés volontaires du 1er RHP de Tarbes (Photos Brigadier-chef J.C.).

Alexandre et Bastien font parti des jeunes engagés volontaires du 1er RHP de Tarbes (Photos Brigadier-chef J.C.).

Vendredi 21 janvier 2016, la formation générale initiale du lieutenant Louis-Marie a été présentée à l’étendard du 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, clôturant ainsi les trois mois premiers de la formation au métier de cavalier parachutiste et symbolisant leur entrée dans la famille des Berchenys.

La veillée à l’étendard qui s’est déroulée la veille au soir leur a permis de méditer sur leur engagement à servir la Nation au sein du 1er RHP de Tarbes. Dans le contexte actuel où la protection du territoire national occupe le devant la scène, nous avons interrogé ces jeunes pour mieux comprendre leurs motivations à rejoindre les rangs de l’armée.

Pour le hussard para Bastien (22 ans), l’Armée de terre a toujours représenté une perspective d’engagement, de par la diversité des emplois, des formations, des activités, la possibilité d’évolution ainsi que l’aventure. Ce choix revêt également un sentiment de patriotisme notamment face aux récents événements. Cet aspect non routinier du métier a aussi convaincu Alexandre (21 ans). Pour ces deux parisiens, être prêt à s’éloigner de leurs familles et se rendre disponible n’ont pas été des freins à leur engagement.

Pour Bastien, « quitte à être militaire, plutôt être parachutiste ». L’image de prestige et d’élitisme des bérets rouges leur a donné envie de rejoindre cette grande famille. Renseignés sur les différents régiments de la brigade parachutiste, c’est « le prestige et la gueule » des Berchenys qui les auront convaincus de venir vivre cet engagement à Tarbes. La spécialité de cavalier du régiment était aussi recherchée. Comme le 1er RHP est l’unique régiment de cavalerie blindé parachutiste et l’un des plus projeté en mission, le choix s’est vite imposé.

Les trois mois de formation initiale, « intense mais progressive », leur a permis de « repousser ses limites et de se découvrir plus fort qu’on ne peut le penser». Ils sont présentés devant l’étendard au cours d’une cérémonie qui marque leur entrée au régiment, appartenance symbolisée par la remise de la fourragère aux couleurs de la valeur militaire. En ce jour Bastien et Alexandre se sentent fiers, car c’est « l’aboutissement de plusieurs mois de formation intense où quelques-uns ont abandonnés ». Un jour de fierté et d’honneur partagé avec les familles venues les soutenir dans leur engagement. Elles ont pu à cette occasion faire connaissance avec les cadres de leur proche et avec leur environnement au quartier Larrey.

Ce fut également l’occasion pour eux de voir plusieurs de leurs anciens être décorés de la médaille d’or de la défense nationale et être félicités pour des actes ayant permis le bon déroulement de missions.

Un exemple à suivre pour ces nouveaux hussards paras.

Pour Pyrénéesinfo Tarbes, Sous-Lieutenant Dorine.

1 Commentaire

  1. Pingback: PRÉSENTATION AU DRAPEAU POUR DE JEUNES HUSSARDS PARAS | Paratir Paris

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com