Nouvelle séance de travail pour les élus de l'agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées avec quelques tensions (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Nouvelle séance de travail pour les élus de l’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées avec quelques tensions (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Après les tensions autour de l’élection du président et des 15 vice-présidents passées, on pouvait s’attendre à un conseil communautaire purement technique pour ce deuxième rendez-vous des élus de l’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées.

Faute d’une salle de conseil suffisamment grande, c’est dans l’auditorium de la CCI des Hautes-Pyrénées à Tarbes que les 133 conseillers communautaires étaient réunis ce mardi 31 janvier 2017. Avec à l’ordre du jour, le vote des 37 délégués communautaires qui formeront l’organe de décisions de la grande agglomération.

Et pour cette nouvelle soirée électorale, les élus ont vu les bulletins de vote en papier et les isoloirs être remplacés par des boîtiers électroniques. Un outil vite devenu indispensable pour permettre un vote nom par nom durant toute la soirée. Mais la rapidité du vote et du dépouillement (quelques secondes suffirent à chaque fois…) n’a pas empêché quelques tensions.

Car le président de Tarbes Lourdes Pyrénées l’a annoncé dès l’ouverture de la séance, l’accord préalable entre les différents élus ne portait que sur « 85 % » des noms. Et effectivement, la plupart des 37 postes de délégués communautaires n’eurent qu’un seul candidat. Sauf pour deux adjoints de Lourdes, et les maires d’Ourdon, Sarrouilles, Ossun, Averan et… Pierre Lagonelle.

Ce dernier, ancien adjoint (UDF puis Modem) aux sports de la ville de Tarbes en 2001, avait fait cavalier seul aux Municipales de 2008, avant de rejoindre la majorité de gauche en 2014. Et sa candidature soutenue par les élus de gauche de l’ex-Grand Tarbes s’est heurtée à celle de Myriam Mendès, adjointe au maire de Tarbes. Cette dernière étant élue par les conseillers communautaires, tout comme Emmanuel Dubié (Juillan), Christian Laborde (Louey), ou encore Yvette Lacaze (Les Angles).

La victoire de la maire des Angles face à l’adjointe de Lourdes Madeleine Navarro provoquera une déclaration lapidaire de Josette Bourdeu : « La ville de Lourdes n’est pas respectée ».

« La ville de Lourdes n’est pas martyrisée (…). Si des candidats se présentent contre certains, c’est pas la guerre. C’est la démocratie », répondra Gérard Trémège.

Cette même démocratie qui se prononcera sur de nombreuses délibérations autour des indemnités de fonction, les représentations dans les différents organismes… dans une sincérité que les boîtiers électroniques permettent visiblement plus facilement.

Avec son utilisation, votes contre et abstention apparaissent significativement. Or, ils seront totalement absents lors de l’unique vote à main levée…

Désormais, l’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées a son bureau et son organise exécutif. Les premières décisions pourront être prises désormais, en attendant le prochain conseil communautaire du 13 avril 2017. Il devrait être question de budget et de projets communs aux 86 communes qui la compose.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com