Jean-Pierre Artiganave a décidé de soutenir la candidature de Gérard Trémège pour la présidence de l'agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées (Pyrénéesinfo Lourdes, Eric BENTAHAR).

Jean-Pierre Artiganave a décidé de soutenir la candidature de Gérard Trémège pour la présidence de l’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées (Pyrénéesinfo Lourdes, Eric BENTAHAR).

La nouvelle grande agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées était au cœur de la conférence de presse de rentrée de Jean-Pierre Artiganave. L’ancien maire de Lourdes et chef de file de l’opposition municipale lourdaise sera autour de la table qui réunira les 133 conseillers communautaires lundi prochain.

La première décision des élus de 86 communes concernera le président et ses quinze vice-présidents qui mettront la nouvelle agglomération et ses 122 000 habitants sur les rails. Et Jean-Pierre Artiganave a fait le choix d’un homme et d’un projet.

Auparavant, l’ancien maire de Lourdes a présenté ses vœux aux Lourdais. Raillant au passage le slogan des vœux de la municipalité « Laissez-vous inspirer par 2017 » qu’il juge « à l’image de la maire de Lourdes, incantatoire, en détresse politique et administrative, vide de tout contenu. »

« Nous souhaitons aux Lourdais le meilleur, de retrouver le chemin de l’expansion et de rester fidèle au message de Lourdes : mieux soigner la détresse humaine, les sans-abris comme les personnes en difficulté », explique Jean-Pierre Artiganave.

Une nouvelle année qui sera marquée par cette nouvelle agglomération. Même si elle ne change rien pour le quotidien de ses habitants, elle va poser de nombreuses questions sur leur avenir sur ce territoire désormais commun. « Nous laissons nos points de repères et nos habitudes. Nous devons dépasser nos vieilles querelles pour nous projeter dans un avenir commun. » Car comme le rappelle l’ancien maire de Lourdes « Les maires du pays de Lourdes ont manifesté leur scepticisme et parfois leur hostilité. La gouvernance sera fragilisée. »

Une gouvernance qui devra s’avoir allier les exigences de l’urbain avec le développement du rural, dans des compétences partagées qui apportent de meilleurs services à tous. Mais aussi, pour Jean-Pierre Artiganave, ne pas oublier les spécificités de Lourdes. « La spécificité lourdaise a été écartée, ou du moins mal défendue. Face à cette figure imposée par l’Etat, notre attitude est la prudence. On n’entre pas dans l’avenir à reculons. »

Le développement économique, les transports (rail, route et air), mais aussi le développement durable seront au cœur des actions primordiales de la nouvelle agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées. Mais aussi des compétences non partagées comme les écoles et le périscolaire, qui restent municipales dans le Pays de Tarbes. « Gérard Trémège a des pistes. Il y a une politique qui peut être conduite. Du côté de la mairie de Lourdes, il n’y a aucun projet. Le maire de Tarbes a fait campagne avec des projets et des propositions. »

Et ce sont ces propositions et ce projet communautaire qui ont conduit Jean-Pierre Artiganave à soutenir le maire de Tarbes pour la présidence de l’agglomération. Face à Gérard Trémège (LR), Jean-Claude Beaucoueste, Yannick Boubée (PS) et Jacques Lahoille (Front de Gauche) tenteront de décrocher la majorité des suffrages des 133 élus communautaires réunis lundi soir au Parc des expositions de Tarbes. « La gouvernance de Gérard Trémège au Grand Tarbes [de 2008 à 2014, NDLR] a été la plus émérite et la plus consensuelle », rappelle Jean-Pierre Artiganave, ajoutant l’importance de la politique qui sera menée pour assurer le développement des zones économiques et de l’emploi sur les territoires de l’agglomération.

Pyrénéesinfo à Lourdes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>