Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, a présenté les vestiaires rénovés du stade Maurice-Trélut (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, a présenté les vestiaires rénovés du stade Maurice-Trélut (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Depuis la construction du stade Maurice-Trélut à Tarbes en 1973, les vestiaires situés près du terrain de rugby d’entraînement n’avaient pas été rénovées. Pourtant, des générations de jeunes sportifs et d’élèves des associations tarbaises ont fréquenté les lieux pour découvrir et pratiquer leurs sports.

44 ans après leur inauguration, seuls les murs ont été conservés pour rénover en profondeur cet espace sportif qui accueille les écoliers, les enfants des clubs et les étudiants du Staps tout au long de l’année. Si les travaux ont été longs (plus de neuf mois), le résultat est à la hauteur de la patience requise.

Car 400 000 euros d’investissement plus tard, le maire de Tarbes, Gérard Trémège, a pu présenter un équipement moderne du sol au plafond. De larges vestiaires capables d’accueillir une classe entière, avec de grandes douches pour tous, des espaces pour les arbitres, des lieux de stockage…

Après la salle de musculation pour les sportifs professionnels de Tarbes, les vestiaires du TPR, le terrain synthétique et les vestiaires associés, les coques dans les travées des tribunes… Le stade Maurice-Trélut poursuit sa rénovation intérieure et extérieure. Des investissements qui ne voient pas forcément les Tarbais, mais qui sont indispensables pour rénover et entretenir le patrimoine municipal, explique le maire de Tarbes.

D’autres travaux sont programmés sur le site, comme les vestiaires situés sous la tribune principale pour les équipes « visiteurs » et pour les arbitres. Ils devraient être prêts pour la prochaine saison…

Travaux aussi avec la construction d’une résidence séniors par une entreprise privée, sur l’angle de l’espace sportif situé près du Centre nautique et du Leclerc Ormeau. Une vente qui a provoqué quelques débats. « Pourtant le projet de M. Téjédor, soutenu par Pierre Lagonnelle, prévoyait le même type d’établissement à cet endroit », ajoute Gérard Trémège. Quant au terrain de lancer de marteau et de disque, une solution a été proposée par la municipalité aux associations sportives… qui les ont refusé pour l’instant.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>