Travaux, sécurité et cantine. Le maire de Tarbes Gérard Trémège et son adjoint Gilles Craspay ont présenté la rentrée dans les écoles tarbaises (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Travaux, sécurité et cantine. Le maire de Tarbes Gérard Trémège et son adjoint Gilles Craspay ont présenté la rentrée dans les écoles tarbaises (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Pour le maire de Tarbes et son adjoint en charge des affaires scolaires, c’est la 16e rentrée scolaire dans les écoles de la ville. Une rentrée placée sous le même signe au fil des ans : le confort des enfants dans les écoles maternelles et élémentaires publiques. Chaque année, la ville de Tarbes investit 500 000 euros dans les travaux courants de ses 27 écoles, en plus des travaux de rénovation qui ont permis d’offrir un nouveau visage à de nombreux établissements depuis 2001.

Mais cette année, Gérard Trémège veut frapper plus fort. « Nous avons lancé un audit complet qui s’est déroulé de mars à juillet 2016. Toutes les semaines, nous avons visité en détail les écoles pour faire le point sur les investissements réalisés, et sur les besoins. Nous avons relevé 1,6 millions d’euros de travaux, en plus du budget annuel. Celui-ci sera augmenté pour réaliser tous les travaux sur les trois prochaines années », explique le maire de Tarbes.

De la peinture aux volets, en passant par l’étanchéité ou la cour, toutes les écoles verront donc leurs installées rénovées. Ce qui n’empêchera pas la mairie de Tarbes de procéder à des travaux plus lourds. Après la fin des travaux de rénovation à Paul-Bert, c’est l’école Jean-Macé qui sera refaite en profondeur entre 2017 et 2019.

Il faut dire que les écoles de Tarbes ont repris le chemin de la hausse des effectifs depuis quelques années. En cette rentrée 2016, 3 374 enfants étaient attendus dans les 27 écoles, contre 3 289 l’an dernier. Si la hausse est symbolique, elle reste régulière dans une ville qu’on dit en baisse de population.

L’autre point marquant de cette rentrée, c’est la sécurité des enfants et des personnels (enseignants, animateurs, atsem…). Des portails sécurisés ont été mis en place depuis deux ans dans de nombreuses écoles, et les investissements se poursuivront afin de mieux filtrer l’entrée des adultes dans les établissements scolaires.

Autre l’école, le Service Education et ses 300 personnes et 10 millions d’euros de budget annuel gère les accueils de loisirs, les TAP et la cantine. Cette dernière verra l’arrivée cette année de repas « sans viande ». « Nous allons élargir la proposition faite aux enfants, mais ce n’est pas un repas végétarien. La viande sera remplacée par des protéines végétales », explique l’adjoint au maire Gilles Craspay, évoquant une demande croissante des familles, et non un choix lié aux croyances religieuses. « On espère ainsi limiter le gaspillage alimentaire. »

Une rentrée scolaire dans la continuité pour les enfants des écoles tarbaises.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com